Régulièrement, le SNAMF est interpellé par des confrères désemparés parce qu’étant en secteur 2, la CPAM les incite fortement à adhérer à l’Option Pratique Tarifaire Maitrisée (OPTAM) qui remplace l’ancien Contrat d’Accès aux Soins (CAS). Cela va même plus loin quand des mutuelles comme la MGEN (La Mutuelle générale de l'Éducation nationale, avec 3,5 millions d'adhérents, deuxième mutuelle de santé en France en nombre d'adhérents et en cotisations, première mutuelle de la fonction publique) s’en mêle. Et cela sera pire dorénavant car  le groupe VYV qui a vu le jour le 13 septembre 2017 à Paris, né du rapprochement de la MGEN, du groupe Istya et d'Harmonie mutuelle, risque d’imposer sa loi du fait qu’il devient le premier acteur mutualiste de protection sociale, forte de ses 10 millions d'adhérents.

Car alors votre patient, revendicatif viendra avec la lettre type MGEN (voir ci-dessous) en vous sommant d’adhérer au « contrat d’accès aux soins » !

lettre MGEN

Ne nous rejoue-t-on pas l’histoire du pot de terre contre le pot de fer ? Devons nous plier et derechef adhérer à l’OPTAM ?