Invitation au voyage

Je vous invite au voyage, hors des sentiers battus comme le dit dans son article Patrick Sautreuil, afin de découvrir l’acupuncture et la médecine chinoise du Yunnan, cette province du sud-ouest de la Chine peuplée de vingt-cinq ethnies. Vous découvrirez ainsi la minorité des Bai et leur impressionnante pharmacopée, mais aussi la moxibustion, le taijiquan tous deux imprégnés de la philosophie taoïste. L’autre découverte à laquelle je vous convie est celle de Délos, une minuscule île grecque des Cyclades, à proximité de Mykonos. Henning Strøm vous révèlera des similitudes entre métaphysique grecque et chinoise. Cet ilot rocheux de 3,5km² a connu son apogée au VIsiècle AEC. C’était un important centre commercial dont on voit d’ailleurs sur la photo supérieure les ruines d’un bâtiment daté de l’époque classique (Ve - IVe siècles AEC) [[1]]. En dessous, admirez la célèbre terrasse aux lions au style si particulier avec un corps maigre, très allongé associé à une petite tête (VIIIe siècle AEC) et le théâtre construit entre la fin du IVe et le troisième quart du IIIe siècle AEC [[2]]. Mais le plus édifiant est ce petit relief du dieu Hermès et de sa demi-sœur Athéna daté du IIe EC. Hermès est une des divinités de l'Olympe, messager des dieux, dieu des voyageurs, du commerce, des professions qui s'occupent de la communication comme les imprimeurs, le gardien des routes et des carrefours, dieu des voleurs, puis dieu accompagnateur des âmes des morts aux Enfers. Son équivalent latin est Mercure. Le caducée d'Hermès est un de ses attributs ; il est représenté comme une baguette de laurier ou d'olivier surmontée de deux ailes que l’on ne discerne pas ici et entourée de deux serpents. Ceux-ci, dressés et entrelacés, signifient l’union du ciel et de la terre et l’éveil de la conscience cosmique. Ce n’est pas un symbole médical. Le lien entre Hermès, son caducée et la médecine semble être né de son rapport avec l'alchimie. Les deux serpents représenteraient les principes antagonistes (soufre/mercure, humide/sec, chaud/froid…), comme le yin-yang en médecine chinoise, qui doivent s’unifier dans l’or unitaire de la tige. Et malgré le fait que le bâton à serpent unique d'Asclépios soit le véritable symbole de la médecine, de nombreux groupes médicaux ont adopté le caducée d’Hermès comme symbole médical aux XIXe et XXe siècles. Ainsi, le département médical de l'armée des États-Unis en 1902 [[3],[4]]. Aux côtés d’Hermès, se tient Athéna, déesse de la Raison, de la Prudence, de la stratégie militaire et de la Sagesse.