Climatologie et Chronopathologie

 A propos des troncs célestes et des branches terrestres : réflexions sur les rythmes biologiques, la chronopathologie et les prévisions météorologiques selon les conceptions chinoises  - 2e partie : Climatologie et Chronopathologie

 

Résumé : La base de la Médecine Traditionnelle Chinoise s'appuie sur le concept du Temps et de ses rythmes. Les Branches Terrestres (di zhi) et les Troncs Célestes (tian gan), à l'origine du cycle sexagésimal, permettent d'expliquer les grands mouvements énergétiques, de concevoir un système de prévisions météorologiques, et de prévoir l'émergence d'une éventuelle chronopathologie. Après avoir vu dans la première partie la définition des rythmes biologiques selon les conceptions occidentales puis une étude bibliographique de la chronopathologie circadienne et circannuelle, l'union des «tian gan» et des «di zhi » est analysée dans le but d'établir un protocole d'aide efficace à la détection des événements climatologiques et chronopathologiques intervenant durant le cycle sexagésimal. Cette seconde partie, consacré à la confrontation des climats de la Chine et de la France, fait accéder dans une certaine mesure à la saisie des conditions d'application de la chronopathologie issue du Neijing Suwen. On calculera les conditions climatiques d'une année du cycle sexagésimal, puis la description météorologique des années 1987 à 1992 en fonction des données chinoises, enfin les corrélations entre les prévisions chinoises et les relevés météorologiques fournis par Météo France. Mots-clés : Chrono-acupuncture - branches terrestres - di zhi - troncs célestes - tian gan - rythmes biologiques – chronopathologie – épidémiologie - prévisions météorologiques – climatologie – saisons – humidité.

 Summary : The basis of traditional chinese medicine depends on the concept of time and its rythms. The terrestrial branches (di zhi) and the celestial trunks (tian gan), at the beginning of the sexagesimal cycle allow the possibility of explaining great energy movements, of conceiving a system of meterorological forecasting and of predicting the emergence of an eventual chronopathology. Following a definition of the biological rythms according to western ideas, and then a bibliographic study of circadian and circannual chronopathology, the author carries out a study of the union of the tian gan and the di zhi with the object of establishing a protocol of an effective means for detecting climatological and chronopathological changes taking place during the sexagesimal cycle. This part, dealing with a comparison the climates of China and France, to a certain extent gives an idea of understanding the conditions for making use choronopathology such as it derives from the Neijing Suwen. We ‘ll calculate climatological description of the years from 1987 to 1992, according to chinese data, and finally come the correlations between the chinese predictions and the meteorological records provided by Meteo France. Key-words : chrono-acupuncture - terrestrial branches - di zhi, celestial trunks – tian gan - biological rythms – chronopathology – epidemiology - meteorological predictions – seasons – humidity – climatology.

 

Etude comparée des climats de la Chine et de la France

 

Peut-on utiliser en France la Médecine Traditionnelle Chinoise qui fait intervenir les Troncs Célestes et les Branches Terrestres aussi bien dans le calcul du calendrier que dans les prévisions météorologiques chinoises?

Quelle confiance devons-nous accorder à toute cette chronopathologie induite directement par des conditions climatiques qui se réfèrent à celles de la Chine et dont pourtant nous appliquons les données dans les pays européens?

A ces questions, il n'est possible d'y répondre qu'en comparant les deux pays. Tout d'abord, il importe de limiter notre propos de façon géographi­que.

En effet, il faut savoir que le berceau de la Médecine Traditionnelle Chinoise mais aussi celui de la Philosophie (Taoïsme, Confucianisme) [59] se situe dans la région des cours moyen et inférieur du Fleuve Jaune [71], de la région de Zhengzhou dans la province du Hénan à celle de Jinan ou de Qingdao dans la province du Shandong.

Ceci fut confirmé par la découverte archéologique à Anyang, site d'une des capitales de la dynastie Shang (XVII-XIème siècle av. JC), dans le Nord du Hénan, d'os et d'écailles de tortues, sur lesquels étaient gravés des oracles et des croyances religieuses. Ainsi à cette lointaine époque, le temps était déjà conçu comme cyclique sur des périodes de 60 jours, mois ou années [59].


 

Figure 1. Plastron d'une tortue. Epoque Shang 17e avant JC.

 

Climatologie de la Chine

 La Chine, située essentiellement entre le 20e et le 50e parallèle, s'étend sur plusieurs zones climatiques: zone froide, zone tropicale et zone tempérée [67].

La Chine du Nord, jusqu'au 35ème parallèle environ, appartient à la zone tempérée mais connaît les influences de la mousson. Le Fleuve jaune (Huanghe) va suivre ce 35ème parallèle sur à peu près 400 kilomètres, des longitudes 110° à 115° Est, puis remonte sur 500 kilomètres vers le Nord-Est pour se jeter dans le golfe de Po-Haï, latitude 38° Nord, longitude 119° Est environ.

L'existence d'un flux d'air froid et continental en hiver, d'un flux d'air maritime et tiède en été, détermine le climat général. L'air arctique ou polaire continental venu de Sibérie donne des vents très froids en hiver, alors qu'en été les températures moyennes mensuelles dépassent souvent partout 25°C. Ainsi en été, il y a une certaine unification des régimes climatiques entre Chine du Nord et du Sud.

Un autre caractère de la Chine du Nord provient du régime des moussons. En hiver, il tombe quelques précipitations dues à des passages cycloniques, à la faveur d'affaiblissements temporaires de l'anticyclone continental sibérien. En été, les pluies ne sont pas directement liées à la mousson humide du Sud-Est asiatique, mais plutôt aux dépressions cycloni­ques caractéristiques de la circulation générale des latitudes tempérées.

Aux phénomènes climatiques réguliers, on doit ajouter les cataclysmes, en particulier les typhons. Ce sont des vents très violents, générateurs de pluies abondantes, se produisant de mai à novembre, atteignant quelquefois la Chine du Nord.

La chaîne montagneuse des Qinling assure la séparation entre le monde tempéré et le monde subtropical, plus au Sud du 35ème parallèle. La zone tempérée se subdivise elle-même en deux grandes régions: à l'Ouest, l'intérieur continental, à l'Est, la région du Pacifique.

Celle-ci est soumise tout l'hiver aux vents du nord-ouest. Des tempéra­tures sibériennes sévissent dans l'extrême nord de la Mandchourie : -40'C est habituel et cela pendant six mois de l'année. Le dégel ne commence qu'à la mi-avril mais le temps reste instable. Effectivement, une journée de mai à 20°C peut être suivie le lendemain par une tempête de neige et un gel à -10°C. Il y a peu de pluies. De juin à septembre, il y a la mousson et son cortège de pluies et de chaleur. Puis dès le 15 octobre les lacs commencent à geler.

Plus au Sud de la Mandchourie, les caractères généraux du climat restent les mêmes, mais atténués dans leurs aspects extrêmes. Ainsi, à Pékin dans la grande plaine de la Chine du Nord, l'automne est chaud (30° en septembre) ; octobre a un air sec et une température moyenne de 20°C. L'hiver est froid: -4°c. Mais vers midi la température redevient très souvent positive. le printemps commence dès mars et est chaud, bien qu'il y ait toujours de brusques variations de températures comme en Mandchourie. L'été est très chaud, il pleut souvent chaque jour (de 400 à 600 mm en trois mois).

Les provinces du Hénan et du Shandong sont un peu au Sud de la grande plaine de la Chine du Nord. Les climats y sont similaires mais encore plus atténués dans leurs extrêmes.

Le tableau qui suit offre un récapitulatif climatologique en fonction des provinces et des régions précédemment citées.

 

Régions

Provinces, Villes

(latitude/longitude)

Températures Moyennes

en °C)

Précipitations

annuelles

 (en mm)

Janvier

 

Juillet

 

Mandchourie

Heilongjiang

1  Harbin

(46° Nord, 127° Est)

- 20

 

 

23

607

Jilin

2 - Shuangliao

(43°N, 123° E)

-16

 

 

23

645

Liaoning

3 - Shenyang

(42°N, 123°E)

-13

 

24

714

 

Grande plaine Nord

Hebei

4 - Pékin (Beijing)

(40°N, 116°E)

-5

 

25

603

 

Région du cours inférieur du Fleuve Jaune

Shandong

5 - Qingdao

(36°N, 121°'E)

-1

 

23

663

Région du cours moyen du Fleuve Jaune

Hénan

6 - Zhengzhou

(34°N, 113°E)

1

 

 

25

565

 

 

 

Shenxi

 

 

 

 

7 -Xi'an

0

 

26

559

(34°N, 109° E)

 

 

 

 

Chine du Sud

Jiangsu

8  Nankin

(32°N, 119°E)

6

 

 

28

1993

Guangdong

9  Canton

(24°N, 113°E)

14

  

28

1619

  

Climatologie de la France

 

Riche en variations et nuances selon l'année et la région, le climat de la France appartient dans son ensemble à la zone tempérée. Cela s'explique par la situation même de la France qui est comprise entre le 42ème et le 52ème parallèle. D'autre part, en dehors de la région méditerranéenne, la France est soumise à l'influence prédominante des vents d'Ouest, vents tièdes l'hiver, frais l'été, et dont l'action est renforcée par le courant marin du Gulf Stream qui modère les températures. Les quatre grandes masses d'air océaniques et continentales, polaires et tropicales, sans cesse en mouvement, donnent naissance aux dépressions cycloniques, souvent imprévisibles par leur soudaineté [13].

De façon générale, la température moyenne annuelle augmente du Nord (9°C) au Sud (15°C), et les écarts de température dans le mois le plus froid (janvier) croissent d'Ouest en Est. Les moyennes mensuelles de janvier et de juillet montrent qu'en hiver, du fait de l'influence maritime, il fait aussi doux en Bretagne que sur la Côte d'Azur, et qu'en été, les régions les plus chaudes sont à l'Est, plutôt qu'à l'Ouest.

Les pluies sont aussi modérées que les températures. Leur répartition est fort inégale selon que l'on se situe en région méditerranéenne ou atlantique. Quantitativement, les montagnes et l'Ouest reçoivent le plus d'eau: jusqu'à 3 mètres de hauteur d'eau par an dans les Alpes du Nord et les Cévennes; 800 mm à 1 mètre sur les régions en bordure de l'Océan Atlantique; plus de 600 mm dans les régions à l'abri des vents d'Ouest (Alsace, Allier), dans les plaines du bas Rhône, du Languedoc et du Roussillon. Les zones les moins arrosées sont situées plutôt à l'Est, ainsi Colmar est la ville la plus sèche de France avec 480 mm de précipitations par an. Les pluies sont aussi abondantes au Nord qu'au Sud, mais leur survenue se fera plus violemment sur les pays méditerranéens.

Ce climat tempéré peut se subdiviser en quatre zones :

- Le climat océanique caractérisé par des températures douces toute l'année et des vents d'Ouest dominants amenant des pluies fines et persis­tantes. C'est le climat typique de la Bretagne, de la Normandie. Le climat du Nord de la France s'en distingue par une amplitude thermique un peu plus forte. Le type de la région aquitaine y est également rattaché, en plus humide, mais aussi avec des étés beaucoup plus chauds.

- Le climat à tendance continentale est retrouvé su1tout au Nord-Est de la France (Alsace, Lorraine, Champagne, plateaux bourguignons, Nivernais, vallée de la Saône). Les hivers sont rudes avec une moyenne à 0°C en janvier mais pouvant descendre à -20°C. Les étés sont chauds avec une moyenne en juillet à 19°C, atteignant aussi les 35°C. Le climat dit parisien forme une transition entre le climat à tendance continentale et le climat océanique, avec des pluies peu abondantes en toutes saisons (moins de 600 mm).

- Le climat méditerranéen se retrouve au nord jusqu'à la plaine de Valence. Il est caractérisé par des étés secs, chauds et la douceur de ses hivers. les vents venus du Nord, mistral et tramontane sont violents et froids. Les pluies abondantes tombent sous forme d'averses courtes et brutales avec un maximum en automne, mais persistantes jusqu'au début du printemps.

- Le climat de montagne retrouvé dans les Alpes, le Massif Central, les Vosges, le Jura et les Pyrénées est caractérisé par les pluies abondantes, les hivers longs, rigoureux, neigeux et des étés frais. Il faut noter aussi l'influence méditerranéenne dans les Alpes du Sud et les Pyrénées orientales.

Le tableau qui suit récapitule différentes données climatologiques de France, issues de Météo France.

 

 

Villes

Températures moyennes

(en °C)

Précipitations

annuelles

 

Janvier

Juillet

(en mm)

Bastia

9

23

670

Biarritz

8

19,5

1470

Bordeaux

5,5

19,5

950

Brest

6,5

16

1160

Cherbourg

6

16,5

1050

Clermont-Ferrand

3,1

19

570

Dijon

1

19,5

730

Dunkerque

4

17

650

Grenoble

2

20

1000

La Rochelle

5,5

19,5

790

Lille

2,5

17

610

Limoges

3,5

18

910

Lyon

3

20,5

830

Marseille

6,5

23,5

610

Nancy

1

17,5

730

Nantes

5

18,5

820

Nice

8,5

22,5

870

Nîmes

6

23

710

Orléans

3

18

620

Paris

4

19,5

620

Perpignan

8

24

630

Reims

2,5

18

570

Rennes

5

18

630

Rouen

3,5

17

720

Strasbourg

0,5

19

600

Toulouse

5,5

21

660

 

 Conclusion

 La plus grande partie de l'Europe bénéficie d'un climat tempéré, reconnaissable par une température moyenne supérieure à 10°C pour le mois le plus chaud et de la pluie (ou de la neige les mois hivernaux) tout au long de l'année, sans variation majeure entre l'hiver et l'été.

A l'intérieur de ce grand domaine climatique, existent des différences: les climats maritimes plus humides, plus doux et plus changeants en Europe de l'Ouest et au Nord-Ouest de l'Amérique du Nord ; les climats continentaux plus extrêmes dans le froid et la chaleur en Europe centrale et dans les parties orientales de l'Amérique du Nord et de l'Asie, dont la Chine.

Ainsi, la comparaison entre les relevés météorologiques de la région du cours moyen et inférieur du Fleuve Jaune et ceux de la France objective que les températures estivales sont plus élevées de 2° à 8°C en Chine en fonction de la latitude française. Les températures hivernales sont globalement plus douces en France. Les précipitations sont sensiblement comparables.

Bref à certaines nuances près, il n'est pas déraisonnable d'utiliser pour la France les conditions d'application des prévisions météorologiques chi­noises à partir de l'union des « tian gan » et des « di zhi ».

  

Chronopathologie selon le Neijing Suwen

 

La chronopathologie concernant les Troncs Célestes et les Branches Terrestres est extraite pour l'essentiel des chapitres 69, 70, 71 et 74 du Huang Di Neijing Suwen traduit par Husson. Il faut ainsi distinguer différents cadres nosologiques en fonction de l'atteinte du « tian gan» ou du « di zhi ». Les tableaux ci-dessous énumèrent les symptômes qui apparaissent plus ou moins selon la gravité.

 

Atteinte des Troncs Célestes

 

 

Atteinte des Branches Terrestres

 

 

 

Pathologies

JUE YIN

SHAO YIN

SHAO YANG

TAI YIN

YANG MING

TAI YANG

à la source

frissons

tremblements

baîllements

précordialgies

spasmes des cotés

gosier bouché

rejet des aliments

gonflement du ventre

éructation, pesanteurs

soulagement par émission de gaz et de selles

borborygmes perpétuels

dyspnée

difficulté à être debout

fièvre alterne

douleurs cutanées

amblyopie

odontalgies

tuméfaction mâchoire

frilosité, malaria

douleurs bas-ventre

dilatation d'abdomen

écoulements rouges et blancs

urines  rouges

présence de sang dans les besoins

dans les cas graves douleurs du bas-ventre

catarrhe, surdité, douleurs du cœur, éblouissement, céphalée, enflure gorge, angine, hémorragies uro-génitales,

masse douloureuse bas-ventre, rétention d'urines, sensation arrachement yeux,

tiraillement de nuque,

douleur reins, hanches, mollets, genoux noués

régurgitations

amères

grands soupirs

douleurs intercostales

sécheresse gosier

teint terreux

peau sèche

chaleur extérieure des jambes

rétraction des testicules avec douleur irradiée du bas-ventre aux lombes

cœur douloureux

hémorragies

mal de gorge

enflure du menton

 

à la présidence

souffrance estomac

douleurs précordiales

tension des côtes

dysphagie

raideur base langue

diarrhée froide

dilatation du ventre

selles pâteuses

rétention d'urines

suffocations

sécheresse du gosier

poids hypocondre

droit

peau douloureuse

fièvre alterne

toux

bouffées de chaleur dans la poitrine

céphalées, accès

fébriles, frilosité,

malaria, peau

douloureuse

oedème de la face et corps

réplétion du ventre

halètements, coryza

écoulements

blancs, rouges

ulcères

hémoptysies,

épistaxis

chaleur dans la

poitrine

malaises du cœur

oedèmes, impuissance

douleurs osseuses

fluxions périnéales

douleur lombes, rachis

douleurs tête, nuque

vertiges passagers

constipation, toux

sensation faim

hémoptysies

cœur comme suspendu

douleur

hypocondre

gauche

toux, diarrhée

précordialgies

lumbago, orchites

douleurs

pelviennes

ulcères, boutons

abcès

teint terreux

impossibilité de se retourner

abcès, ulcères

douleurs cardiaques

vomissements de

sang

diarrhée sanglante

coryza, épistaxis

mélancolie, vertiges

ankylose des coudes

enflure aisselles

palpitation, éructation

malaises gastriques

yeux jaunes, rougeur

 

présidence céleste

HOTE DOMINE

bourdonnement des oreilles

vertiges

toux

surdité, amblyopie,

toux, coryza,

éternuements,

raideur de la nuque,

chaleur dans le dos,

céphalée, accès de

fièvre, oedèmes,

ulcères, dyspnée

exanthème,

érysipèle

ulcères,

vomissements,

angine, céphalée,

surdité, enflure de

gorge

débordement sang

causant des

convulsions

oedème de la tête

oedème du visage

dyspnée

 

malaise dans la

poitrine

coryza limpide

susceptibilité au froid

toux

   

MAITRE DOMINANT

douleurs de poitrine

difficulté élocution

d'origine linguale

chaleur au cœur

douleurs dans les

côtes

constriction,

agitation

réplétion de

poitrine, toux,

halètements

hémoptysies,

chaleur mains

réplétion épigastrique

obnubilation après les

repas

toux, épistaxis

froid dans gosier

gargouillements dans

la gorge

 

présence à la source

 

HOTE DOMINE

gêne des grandes

articulations

spasmes et raideurs

difficulté mouvements

lumbago,

engourdissements,

douleurs du coccyx,

cuisse, genoux,

hanches, jambe,

pied, oedèmes

empêchant d'être

debout, urines altérées

douleurs du ventre

douleur des lombes

frilosité

selles et urines

blanches dans les cas graves

paralysie des jambes

pesanteur anale

incontinence selles

incontinence urines

diarrhée avec tumeur

bas-ventre dur

diarrhée

fréquente

douleurs lombaires

douleurs sacrées

difficulté à se

courber, se redresser

 

MAITRE DOMINANT

convulsions

douleurs passagères

au ventre

douleurs du cœur

accès de fièvre,

sueurs

refroidissement membres

cardialgies

fièvre

vomissements

réplétion. les aliments

ne passent pas

coliques du bas-ventre

pesanteur

lombaire

douleur ventre

diarrhée, dyspnée

douleurs cuisses

douleurs jambes

douleurs genoux

(patho. hôte=maître)

 

 

 Atteinte selon les 5 Mouvements

 

A côté de cette chronopathologie tout à fait spécifique des troncs Célestes et des Branches Terrestres, il est possible d'observer d'autres symptômes cycliques liés aux cinq mouvements.

Ainsi, selon la théorie des cinq éléments, chaque organe est attribué à une saison. Ceci est vraisemblablement le résultat d'observations cliniques minutieuses et rigoureuses relatives aux manifestations pathologiques ayant un caractère rythmique saisonnier.

« Le Foie est du domaine du printemps. Son vaisseau, le Jue Yin, est spécifiquement lié au Tai Yang (Vésicule Biliaire)... ».

«  Ainsi donc, quand une perversion se loge dans le corps, elle s'ajoute à la répression inter viscérale. La guérison intervient lors du règne de l'élément engendré (fils). Une aggravation survient lors du règne de l'élément non dominé (aïeul). Un état stationnaire se situe lors du règne de l'élément générateur (mère). Le début se produit lors du règne de l'élément correspon­dant au viscère atteint... ».

«  Poumon malade: dyspnée et toux, par reflux de Qi, douleurs dans le haut du dos, transpirations du périnée, des cuisses et des genoux, douleurs de la hanche aux mollets et aux pieds. Si c'est un "vide»: le Qi manque pour répondre aux besoins de la respiration, surdité, sécheresse du gosier... » (Su Wen : chapitre 22 : Des horaires suivis par les souffles viscéraux) [55].

« Le malade a l'impression de chaleur au cœur, le bras et le coude sont contracturés, l'aisselle est enflée. Si les troubles sont graves, il y a plénitude à la poitrine et aux côtés, le cœur est très agité, la figure est rubiconde, les conjonctives sont jaunes, le malade est très gai, il rit. Le Maître du Cœur régit toutes les artères» (Ling Shu : chapitre X) [17].

Ainsi à partir du Su Wen et du Ling Shu, les pathologies saisonnières correspondant à chaque méridien ont pu être déterminées. Tous les vais­seaux pourront présenter des symptômes sur leur trajet, des symptômes dus aux atteintes de l'organe ou de l'entraille par les énergies perverses (froid, vent, chaleur, humidité), mais aussi des symptômes en rapport avec un vide ou une plénitude d'énergie [12]. Il ne sera pas ici détaillé tous ces symptô­mes. Cependant, il est intéressant de connaître certaines grandes lignes pour la suite de l'exposé.

Au printemps sont rattachés les méridiens de Foie et de Vésicule Biliaire. La pathologie concernera globalement les allergies que ce soient les dermatoses (urticaire, eczéma), ou les manifestations spasmodiques respira­toires (asthme, bronchite...). D'autre part, on retrouvera les tendinites, contractures, crampes, spasmes abdominaux et artériels, les migraines, les acouphènes, les vertiges, les troubles de la vision avec baisse de l'acuité visuelle, les troubles psychiques avec la colère et l'agressivité, mais égale­ment l'anxiété et la dépression.

Durant l'été, quatre méridiens interviennent : Cœur, Intestin Grêle, Maître du Cœur et Triple Réchauffeur. Le couple Cœur, Intestin Grêle touche essentiellement la pathologie cardiaque: troubles du rythme, syncopes, perte de connaissance, précordialgies, palpitations, dyspnée à l'effort et même hypertension artérielle. A cela, il faut ajouter pour le couple Maître du Cœur et Triple Réchauffeur, tous les troubles touchant les fonctions sexuel­les: fécondité accrue, activités sexuelles débordantes ou au contraire stérili­té, frigidité et impuissance en cas de vide énergétique.

A la fin de l'été (cinquième saison) correspondent les méridiens de Rate Pancréas et d'Estomac. Ils ont un rôle important sur le métabolisme (obésité), les fonctions endocriniennes (diabète, régulation du cycle menstruel), les troubles digestifs (diarrhées, vomissements, constipation, gastralgies), les troubles circulatoires (insuffisance veineuse ou artérielle), les problèmes rhumatologiques (arthralgies, douleurs musculaires, oedèmes)...

L'automne contrôle les méridiens Poumons et Gros Intestin. Ce couple, outre sa fonction respiratoire dans les asthmes et les broncho-pneumopathies chroniques, est le maître absolu de l'énergie et va ainsi occasionner les asthénies, les états dépressifs, la mélancolie. Par ailleurs, il sera en relation avec l'épiderme et tout ce qui touche la qualité des phanères et de la peau, d'où les dermatoses: eczéma chronique, psoriasis, acné, mais aussi les chutes de cheveux, les ongles cassants. Il ne faut pas oublier les pathologies de la sphère oto-rhino laryngée et digestive: laryngites, angines, rhinites, pharyngites, sinusites, odontalgies, gingivites, constipation, diarrhées, colo­pathies.

En hiver, le couple des méridiens Reins et Vessie est à son maximum énergétique. En cas de troubles, les douleurs en rapport avec le système osseux seront au premier plan: douleurs cervicales, dorsales, lombo-sacrées, douleurs des membres inférieurs, céphalées frontales, occipitales avec ou sans acouphènes et vertiges, raideurs osseuses, contractures. La défaillance du Rein explique aussi tous les syndromes infectieux sévères, rebelles, récidivants ou chroniques touchant tout l'organisme: appareil pulmonaire, dermatologique, osseux, viscéral, O.R.L, etc.

 Pour être complet, il existe aussi les symptômes liés aux énergies perverses (Xie) que l'on retrouvera sous certaines conditions dans l'année, et que l'on peut considérer aussi comme faisant partie de la chronopatholo­gie [107].

 

La chronopathologie concernant les Troncs Célestes et les Branches Terrestres est extraite pour l'essentiel des chapitres 69, 70, 71 et 74 du Huang Di Neijing Suwen traduit par Husson (PDF à télécharger pour impression).

 

Protocole de calcul des conditions climatiques d'une année du cycle sexagésimal selon les Troncs Célestes et les Branches Terrestres

 

 Il est possible de prévoir pour chaque année du cycle sexagésimal les conditions climatiques des périodes des six « Qi ». Ont été ainsi appliquées les règles suivantes :

1 -connaître les prédominances météorologiques qui sévissent durant les 15 jours précédant le début du printemps.

2 -connaître le Grand Mouvement Annuel. S'il est en excès, les saisons seront en avance ; dans le cas contraire, les saisons seront en retard. La tendance climatique de l'année sera donnée par le Gouvernement Terrestre.

3 -connaître l'Energie Annuelle et ses corollaires: énergies invitées à la présidence ou à la source.

4 -appliquer la loi «  Gan - Zhi ».

5 -appliquer la loi « Maître de maison -hôte de passage », intervenant pour les six « Qi ».

6 -tempérer la loi précédente en fonction de l'énergie à la présidence (pendant les trois premiers « Qi») ou à la source (les trois derniers « Qi ») :

- le Maître domine l'Invitée, voir donc si l'énergie à la présidence ou à la source compense les gros écarts climatiques.

* Si oui, c'est-à-dire s'il y a domination du Maître dans le cycle Ko par l'énergie à la présidence ou à la source, alors l'Invitée ne s'exprime pas. Le climat sera dominé par l'énergie à la présidence ou à la source qui tempérera celle du maître. (Exemple: Tai Yang, froid à la présidence; Maître = Shao Yin, chaleur ; Invitée : Yang Ming = fraîcheur, sécheresse ; d'où le climat de cette période sera une fraîcheur importante).

* Si non (pas de domination), ou si l'énergie à la source ou à la présidence est identique à celle du maître alors toutes les énergies s'expri­ment et il y a de gros écarts climatiques.

* Si l'énergie à la présidence ou à la source est identique à celle de l'invitée, celle-ci s'exprimera également.

* Si dans le cycle de génération, l'énergie « Maître de maison » est générée par l'énergie à la présidence ou à la source, alors le climat sera l'expression combinée des énergies « Maître et Invitée », sans aucun effet des énergies à la source ou à la présidence.

- L'invitée domine ou génère le Maître : peu d'écarts climatiques ; et les énergies à la source ou à la présidence s'expriment généralement dans une faible mesure.

- L'invitée est identique au Maître: il y a amplification du climat surtout si l'énergie à la présidence ou à la source est également identique. Dans le cas contraire, celles-ci s'expriment malgré tout.

7 -connaître le « Zhi élément » et ainsi déterminer les ajustements Célestes ou Terrestres, l'existence d'une triple conjonction, les énergies sur leur trône, qui tempéreront la loi « Gan -Zhi »ou même la loi hôte -invitée.

 

Description des années 1987 à 1992 selon les données chinoises

 Année 1987

 

Le Su Wen indique au chapitre 71 (calendrier normal des 6 six Qi primordiaux) :

« Quand le Yang Ming préside au ciel, dans les années Mao et You, le Shao Yin est à la source. Les Qi médians sont en insuffisance (années paires) : -ans 4 et 34 = jiao (Bois) étant insuffisant, la fraîcheur (Métal) abuse et provoque une réplique de chaleur (Feu fils du Bois), le temps est celui de l'automne (Shang). Le cycle comporte d'abord du vent, puis de la fraîcheur et enfin de la chaleur ».

«La période d'« harmonie déchue » (ans 4, 14...) est une défaite du Qi de naissance... Parfois il y a des pluies fraîches accompagnées de nuages et de vent... Il y a moitié de jiao (printemps) et moitié de Shang (automne)... Si le Yang Ming (Shang) préside au ciel, le règne est comme celui du Shang vraiLes maladies sont des paralysies, phlegmons, ulcères&Le Xie atteint le foie... " (Su Wen : chapitre 69).

« Quand le Yang Ming préside au ciel (années paires) les saisons sont en retard... Au 1er Qi (Tai Yin), le temps devient rigoureux, l'eau gèle, il tombe une pluie froide... Au 2ème Qi (Shao yang),le Yang se déploie, le peuple est à l'aise... Le 3ème Qi (Yang Ming) prolonge le gouvernement Céleste. Il fait frais, la sécheresse et la chaleur conjuguent leurs propriétés... Au 4ème Qi (Tai Yang) il tombe une pluie froide... Le sème Qi (Jue Yin) est un retour du printemps... Le dernier Qi (Shao Yin) déploie le Yang. Le temps se réchauffe, l'hibernation est suspendue, les eaux vives dégèlent... " (Su Wen 71).

1987 est donc la quatrième année dans le cycle sexagésimal. Année Ding Mao.

Année Bois en insuffisance : saisons en retard.

Gouvernement Terrestre Annuel : sécheresse et/ou fraîcheur, brume et rosée.

Energie Annuelle à la présidence : Yang Ming : fraîcheur et/ou séche­resse gouvernant les 6 premiers mois de l'année chinoise.

Energie à la source : Shao Yin : chaleur gouvernant les 6 derniers mois de l'année chinoise.

Le « Zhi»  domine le « Gan» : possibilité de Xié sur le Bois durant le 3ème Qi. Les énergies Célestes prédominent pour le calcul des saisons.

  Mais les énergies sont sur leur TRONE, d'où il y a une régularisation des saisons et les pathologies observées seront peu importantes.

On peut ainsi connaître en fonction de toutes les données issues du Su Wen et les règles décrites dans les chapitres précédents, les prévisions météorologiques de chaque Qi. Le tableau ci-dessous, ainsi que les suivants, offre après les explications sur les calculs, les tendances climatiques de l'année.

MAITRE

INVITE

EXPLICATIONS, CONCLUSIONS CLIMATIQUES

1er  Qi

JUE YIN

TAI YIN

Le maître domine d'où gros écarts

Mais domination de Yang Ming à la présidence; trône.

FRAICHEUR, VENT et HUMIDITE

2e  Qi

SHAO YIN

SHAO YANG

Quasi-identité entre maître et invité d'où

amplification des variations, mais tempérée par le

trône et le Yang Ming.

PERIODE PRINTANIERE DANS LA NORME

3e  Qi

SHAO YANG

YANG MING

Le maître domine: gros écarts non compensés par

le Yang Ming mais par le trône. Le Yang Ming

s'exprime.

FRAICHEUR

4e  Qi

TAI YIN

TAI YANG

Le maître domine. Shao Yin à la source génère Tai

Yin, d'où ne s'exprime pas. Le trône régularise les

gros écarts.

HUMIDITE et FROID

5e  Qi

YANG MING

JUE YIN

Le maître domine. Shao Yin à la source domine

Yang Ming : invité non exprimé.

Le trône

régularise les gros écarts

AUTOMNE DOUX

6e  Qi

TAI YANG

SHAO YIN

Le maître domine. Identité de la source et de

l'invité: d'où expression. Le trône tempère les

gros écarts

HIVER PEU RIGOUREUX, DOUX

 

 Année 1988

 « Dans les années Chen et Xu le Tai Yang préside au ciel, le Tai Yin est à la source et entre les deux, au point de rencontre, sont les Qi médians: ­ans 5 et 35 = Zhi en excès, comme un été normal, règne de chaleur, élaboration de réchauffement et de chaleur paralysante... " (Su Wen 71).

«La période de «flamboiement » est celle de la prospérité (ans 5, 15...). Il règne une chaleur qui fait foisonner les créatures... Si le Yu (Tai Yang) préside au ciel, c'est comme un vrai Zhi, l'automne arrive à son heure et les maladies sont des paralysies... "(Su Wen 70).

« Sous le gouvernement du Tai Yang le processus climatique est en avance... Au cours du 1er Qi (Shao Yang), le Qi terrestre change, il fait très tiède, la végétation est précoce... Le 2ème Qi (Yang Ming) apporte une grande fraîcheur... Le Feu est refoulé... Puis le froid commence et c'est le 3ème Qi (Tai Yang) qui prolonge le gouvernement Céleste (homologue). Le froid règne puis la pluie tombe... Avec le 4ème Qi (Jue Yin) le vent combat l'humidité qui est transformée en pluie... Le 5ème Qi (Shao Yin) apporte la résurrection du Yang... Le dernier Qi est justement l'homologue du Qi terrestre (Tai Yin). C'est le règne de l'humidité... " (Su Wen 71).

1988 est la cinquième année du cycle sexagésimal.

Année Wu Chen.

Année Feu en excès : saisons en avance. Gouvernement Terrestre Annuel : chaleur.

Energie Annuelle à la présidence : Tai Yang: froid gouvernant les 6 premiers mois de l'année chinoise.

  Energie à la source : Tai Yin : humidité gouvernant les 6 derniers mois de l'année chinoise.

  Le " Zhi" domine le " Gan" : les énergies Célestes prédominent pour le calcul des saisons.

MAITRE

INVITE

EXPLICATIONS, CONCLUSIONS CLIMATIQUES

1er  Qi

]UE YIN

SHAO YANG

Le maître génère: gros écarts mais Tai Yang à la présidence génère Je Yin, donc Tai Yang non

exprimé

VENT et TIEDEUR

2e  Qi

SHAO YIN

YANG MING

Le maître domine: gros écarts. Tai Yang domine Shao

Yin d'où compensation et l'invité ne s'exprime pas.

FRAICHEUR

3e Qi

SHAO YANG

TAI YANG

L'invité domine: peu d'écarts le Zhi compense

l'excès de chaleur dû au Gouvernement

terrestre annuel.

ETE FRAIS quasi normal

4e  Qi

TAI YIN

]UE YIN

L'invité domine: peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s' expriment.

VENT, PLUIES et HUMIDITE

5e  Qi

YANG MING

SHAO YIN

L'invité domine: peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

AUTOMNE CHAUD et HUMIDE

6e  Qi

TAI YANG

TAI YIN

L'invité domine

:  peu d'écarts mais

amplification de l'invité par l'énergie à la

source Tai Yin

HIVER TRES HUMIDE ET PLUVIEUX

 

Année 1989

 

« Dans les années Si et Hai, le Jue Yin préside au ciel, le Shao Yang est à la source, le Qi médian en insuffisance est: -ans 6 et 36 = Gong. Abus de vent, réplique de fraîcheur comme un vrai printemps. Cycle: pluie, vent fraîcheur» (Su Wen 71).

«  La période de gouvernement avili» est celle où le Qi de maturation est abrégé (ans 6, 16...). Sa défection permet le despotisme du Qi de naissance. Si le Qi de croissance le corrige, il y a des pluies prolongées et le Qi de rétraction reste normal. Vent et froid s'élèvent ensemble... Sous l'influence du Bois il y a peu de Gong (6ème mois) et un peu de Jiao... Si le Jiao (Jue Yin) préside au ciel c'est comme un vrai Jiao... Des tempêtes ébranlent tout... » (Su Wen 70).

«  Quand le Jue Yin préside au ciel les saisons sont retardées... Le 1er Qi (Yang Ming) commence par des gelées destructives. Le 2ème Qi (Tai Yang), par persistance du froid avec flocons de neige et glace, donne libre cours au Qi de destruction. Des gelées blanches grillent le haut des arbres. Fréquentes pluies froides... Le 3ème Qi (Jue Yin) prolonge l'autorité Céleste. Il y a des coups de vent... Au 4ème Qi (Shao Yin) l'humidité et la chaleur s'affrontent dans le haut du côté gauche du corps... Au Sème Qi (Tai Yin) la sécheresse et l'humidité prévalent alternativement, le ciel se fait très nuageux... Au dernier Qi (Shao yang), sous l'autorité du feu subalterne le Yang se développe largement, interrompt l'hibernation, dégèle les cours d'eau... » (Su Wen 71).

1989 est donc la sixième année du cycle sexagésimal.

Année Ji Si.

Année terre en insuffisance : saisons en retard. Gouvernement Terrestre Annuel : vent.

Energie Annuelle à la présidence : Jue Yin : vent, tiédeur gouvernant les 6 premiers mois de l'année chinoise.

Energie à la source : Shao Yang: chaleur gouvernant les 6 derniers mois de l'année chinoise.

Le « Zhi» domine le « Gan» : les énergies Célestes prédominent pour le calcul des saisons. Possibilité de Xié sur la Terre durant le 3ème Qi, dû à l'excès de vent entraînant une réplique de fraîcheur.

 

MAITRE

INVITE

EXPLICATIONS, CONCLUSIONS CLIMATIQUES

1er   Qi

JUE YIN

YANG MING

L'invité domine le maître

peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

FRAICHEUR et VENT

2ème  Qi

SHAO YIN

TAI YANG

L'invité domine le maître

peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

PRINTEMPS FROID

3ème  Qi

SHAO YANG

JUE YIN

L'invité génère: peu d'écarts.

Excès de vent (Jue Yin à la présidence)

possible réplique de Yang Ming.

ETE VENTEUX

4ème  Qi

TAI YIN

SHAO YIN

L'invité génère: peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

CHALEUR et HUMIDITE

5ème   Qi

YANG MING

TAI YIN

L'invité génère le maître

: peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

AUTOMNE CHAUD et HUMIDE, PLUIES

6ème  Qi

TAI YANG

SHAO YANG

Le maître domine: gros écarts

énergie à la source identique à celle de l'invité

: expression de l'invité.

HIVER DOUX, PEU RIGOUREUX

 

 Année 1990

 

« Dans les années Zi et Wu le Shao Yin préside au ciel, le Yang Ming est à la source et les Qi intermédiaires en dépassement: -ans 37 et 7 = Shang. Comme un automne normal. Fraîcheur stimulante. Elaboration : brouillard, rosée, vent froid. » (Su Wen 71).

« La période de «durcissement» est celle de la rétraction du Yang (ans 7...)... La sécheresse assure son office qui conduit les choses à leur achève­ment... Si le Zhi (Shao Yin et Shao Yang) préside au ciel c'est comme un vrai Shang, le Qi de naissance se rééquilibre... Si son gouvernement devient brutal... alors le Qi de croissance vient secourir le Bois que maltraite le Métal et une chaleur torride brûle la végétation... » (Su Wen 70).

«Quand le Shao Yin préside au ciel, les saisons sont en avance... Le froid remplace la chaleur qui va s'ajouter à la sécheresse. Les nuages se hâtent vers la demeure de la pluie, l'humidité règne avec des pluies passagères. Le Métal et le Feu unissent leurs propriétés... Avec le 1er Qi (Tai Yang) le Qi terrestre change, la sécheresse s'en va, le froid commence... L'eau gèle et il vente... Au 2ème Qi (Jue Yin) le Yang se déploie et donne cours au vent. C'est comme un vrai printemps... Le 3ème Qi (Shao Yin) prolonge le gouvernement Céleste, il donne cours à une forte chaleur... Parfois il y a un refroidissement... Le 4ème Qi (Tai Yin) est une période de chaleur humide avec pluies passagères et alternance de froid et de chaud... Le sème Qi (Shao Yang) est sous la tutelle du Feu subalterne, les chaleurs reviennent sous l'influence du Yang... Le dernier Qi (Yang Ming) donne cours à la sécheresse... Puis les froids deviennent plus fréquents, des brumes se lèvent.. » 

1990 est donc la septième année du cycle sexagésimal.

Année Geng Wu.

Année Métal en excès : saisons en avance.

Gouvernement Terrestre Annuel : sécheresse et/ou fraîcheur.

Energie Annuelle à la présidence: Shao Yin: chaleur gouvernant les 6 premiers mois de l'année chinoise.

Energie à la source: Yang Ming.. sécheresse et/ou fraîcheur gouver­nant les 6 derniers mois de l'année chinoise.

Le « Zhi » domine le « Gan » : les énergies Célestes prédominent pour le calcul des saisons.

Il y a de plus un Ajustement Terrestre correspondant en fait à une Coïncidence Céleste, d'où domination de la fraîcheur et de la sécheresse durant l'année, comme un vrai automne.

 

MAITRE

INVITE

EXPLICATIONS, CONCLUSIONS CLIMATIQUES

1er  Qi

JUE YIN

TAI YANG

l'invité génère le maître

peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

FROID, VENT et CHALEUR PRINTANIERE

2ème  Qi

SHAO YIN

JUE YIN

l'invité génère le maître

peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

PRINTEMPS CHAUD, VENTEUX

3ème  Qi

SHAO YANG

SHAO YIN

Identité des énergies

fraîcheur, sécheresse (excès Yang Ming)

rectifiée par Shao Yin à la présidence.

ETE CHAUD

4ème  Qi

TAI YIN

TAI YIN

Identité: amplification humidité

l'énergie à la source s'exprime aussi.

HUMIDITE, PLUIES, FRAICHEUR

5ème  Qi

YANG MING

SHAO YANG

L'invité domine le maître :

peu d'écarts climatiques

toutes les énergies s'expriment.

AUTOMNE CHAUD et SEC

6ème Qi

TAI YANG

YANG MING

L'invité génère: peu d'écarts

source identique à l'invité et au Gan en excès:

expression de l'invité.

HIVER SEC

 

Année 1991

 

«  Dans les années Chou et Wei le Tai Yin préside au ciel, le Tai yang est à la source, le Qi médian est en déficit: -ans 8 et 38 = Yu. Abus de pluie, réplique de vent. Froid, pluie et vent. »

« La période "cours asséché" est une réaction Yang (ans 8, 18...). Si le Gong (Tai Yin) préside au ciel, c'est comme un vrai Gong... Après les pluies et les tempêtes il y a les tremblements de terre en réplique du Bois.. »

« Quand le Tai Yin préside au ciel la saison est retardée... Il y a de grands vents passagers... De fréquentes pluies retardent la récolte jusqu'aux pre­miers jours de l'automne... Au 1er Qi (Jue Yin),... le froid s'éloigne et le printemps arrive avec le vent... Le vent et l'humidité s'affrontent et les pluies sont retardées... Le 2ème Qi (Shao Yin) est justement le Feu Maître. L'humidité et les vapeurs s'affrontent, il y a des pluies opportunes. Le 3ème Qi (Tai Yin) prolonge le gouvernement du ciel. L'humidité descend, le Qi terrestre monte et des pluies passagères tombent, suivies de froid... Au 4ème Qi (Shao Yang), Feu Ministre, l'humidité est vaporisée... il souffle un vent froid. Les vapeurs et la chaleur s'affrontent... L'humidité ne s'écoule pas, la rosée se dépose à l'ombre, il fait un temps d'automne... Le 5ème Qi (Yang Ming)... gelées précoces... Le froid gagne le corps... Le dernier Qi (Tai Yang) apporte un grand froid qui transforme l'humidité en gelées blanches accumulées...» (Su Wen 71).

 1991 est la huitième année du cycle sexagésimal.

Année Xin Wei.

Année Eau en insuffisance: saisons en retard.

Gouvernement Terrestre Annuel: humidité.

Energie Annuelle à la présidence: Tai Yin: humidité, pluies gouvernant les 6 premiers mois de l'année chinoise.

            Energie à la source: Tai Yang: froid gouvernant les 6 derniers mois de l'année chinoise.

Le « Zhi» domine le « Gan» : les énergies Célestes prédominent pour le calcul des saisons. Xié sur le Rein avec réplique possible au 3ème Qi de vent et tempêtes.

Il y a de plus un Ajustement Terrestre de l'énergie à la source Tai yang avec le grand mouvement annuel correspondant au Tronc Céleste, d'où le froid sera prédominant pendant l'année 1991.

  

MAITRE

INVITE

EXPLICATIONS, CONCLUSIONS CLIMATIQUES

1er  Qi

JUE YIN

JUE YIN

Identité des énergies

amplification de l'invité

l'énergie à la présidence s'exprime.

VENT et PLUIES

2ème  Qi

SIHAO YIN

SHAO YIN

Identité des énergies

amplification de l'invité toutes les énergies s'expriment.

CHALEUR et PLUIES

3ème  Qi

SHAO YANG

TAI YIN

Le maître génère: gros écarts

pas de compensation par la présidence

si excès: réplique possible par le vent.

ETE TRES HUMIDE, PLUIES

4ème  Qi

TAI YIN

SHAO YANG

L'invité génère: peu d'écarts

toutes les énergies s'expriment.

CHALEUR PEU IMPORTANTE, HUMIDITE

5ème  Qi

YANG MING

YANG MING

Identité du maître et de l'invité

amplification de Yang Ming.

FRAICHEUR IMPORTANTE

6ème  Qi

TAI YANG

TAI YANG

Identité du maître et de l'invité

l'énergie à la source est également

Tai Yang: ajustement terrestre.

HIVER RIGOUREUX

 

Année 1992

 

«  Dans les années Yin et Shen le Shao Yang préside au ciel et le Jue Yin est à la source. Le Qi médian en dépassement est: -ans 39 et 9 = Jiao. Règne de coups de vent... »(Su Wen 71).

« La période d' « élan vital» est celle du renouveau (ans 9, 19...)... L'excès de ]iao équivaut au Shang dans le ciel. Si le Zhi (Shao Yang et Shao Yin) préside au ciel son Qi est" désobéissant »... S'il perd toute retenue, le Qi de rétraction vient répliquer, et le Qi d'automne sévit avec vigueur. Une grande fraîcheur arrive... »(Su Wen 70).

« Quand le Shao Yang préside au ciel (années impaires) le Qi médian est en dépassement et la saison est avancée... Des coups de vents couchent les arbres... Au 1er Qi (Shao Yin) le Qi terrestre change. Le vent est d'abord abusif puis le froid s'en va et le temps tiédit fortement... Les retours de froids ne surmontent pas la tiédeur... Le 2ème Qi (Tai Yin) réprime le feu, soulève des nuées blanches. Les nuages se hâtent vers la demeure des pluies, le vent ne peut vaincre l'humidité et il pleut longuement... Le 3ème Qi (Shao yang) prolonge le gouvernement Céleste (feu). Fortes chaleurs suivies de pluies noyant l'horizon... Le 4ème Qi (Yang Ming) apporte la fraîcheur. Les chaleurs deviennent intermittentes. La rosée descend... Le 5ème Qi (Tai Yang) chasse le Yang, le froid vient avec la pluie... Le dernier Qi (Jue Yin) est justement celui de la terre. vent, brumes... » (Su Wen 71).

1992 est la neuvième année du cycle sexagésimal.

Année Ren Shen.

Année Bois en excès : saisons en avance.

Gouvernement Terrestre Annuel : vent.

Energie Annuelle à la présidence: Shao yang: chaleur gouvernant les 6 premiers mois de l'année chinoise.

Energie à la source: Jue Yin: vent gouvernant les 6 derniers mois de l'année chinoise.

Le  « Gan» génère le « Zhi» : les énergies terrestres prédominent pour le calcul des saisons. Xié sur le Foie, réplique possible du fils de l'élément par la fraîcheur, sécheresse au 3ème Qi.

Il y a de plus un Ajustement Terrestre de l'énergie à la source Jue Yin avec le grand mouvement annuel correspondant en fait à une coïncidence Céleste, d'où domination du vent durant l'année.

  

MAITRE

INVITE

EXPLICATIONS, CONCLUSIONS CLIMATIQUES

1er  Qi

JUE YIN

SHAO YIN

Le maître génère: gros écarts

présidence identique à l'invité

toutes les énergies s'expriment.

CHALEUR et VENT

2ème  Qi

SHAO YIN

TAI YIN

Le maître génère: gros écarts

identité de la présidence et du maître

toutes les énergies s'expriment.

CHALEUR et HUMIDITE

3ème  Qi

SHAO YANG

SHAO YANG

Identité maître et invité

présidence accentue la chaleur

réplique possible de Yang Ming.

ETE TRES CHAUD

4ème  Qi

TAI YIN

YANG MING

Le maître génère: gros écarts

Jue Yin domine Tai Yin: compensation

l'invité ne s'exprime donc pas.

HUMIDITE et VENT

5ème  Qi

YANG MING

TAI YANG

Maître prédominant : gros écarts

pas de correction par la source

toutes les énergies s'expriment.

VENT, FROID, SECHERESSE

6ème  Qi

TAI YANG

JUE YIN

Maître prédominant : gros écarts

pas de compensation par Jue Yin

Identité source et invité.

VENT, FROID

 

Voici tous les tableaux en format PDF pour impression des tendances climatiques des années 1989-1992.

  

Corrélations entre les prévisions chinoises et les relevés météorologiques occidentaux

 

Hao a réussi dans la région de Xi'an à trouver une concordance de 76,7% entre les données météorologiques de trente années (de 1951 à 1980) et les mouvements invités déduits des Troncs Célestes et des Branches Terrestres [51].

D'autres auteurs [71], sur la même durée mais dans la région de Zhengzhou, ont objectivé un taux de concordance supérieur à 95 %. Ils expliquaient d'ailleurs ce taux élevé par le fait que Zhengzhou soit située dans la région des cours moyen et inférieur du Fleuve Jaune, lieu d'origine de la Médecine et de la philosophie chinoise. La comparaison des résultats obtenus selon la théorie des « Gan » et des « Zhi » avec les données météorologiques d'autres régions avait également montré des taux de concordances élevés : 70 % dans les régions de Harbin et de Pékin, 76 % dans la région de Nankin, 71 % dans celle de Canton, 84 % dans celle de Qingdao.

Il est alors intéressant d'effectuer le même travail avec les données de la France, surtout qu'il semble y avoir des analogies entre certains climats de la Chine et ceux de l'Hexagone.

Ont été utilisés les relevés de données mensuelles fournis par Météo France de janvier 1987 à mai 1992.

La station météo est celle de Valenciennes, au lieu-dit de la Sentinelle dans le département du Nord, altitude 45 mètres, latitude 50°20' Nord, longitude 3°27' Est.

Les relevés ne concernent que les hauteurs des précipitations en millimètres et les températures moyennes en degrés °c.

Pour chaque Qi nous avons déterminé une moyenne sur 5 ans des précipitations et des températures moyennes, assortie de leur intervalle de confiance à 95 %. Une comparaison est effectuée ensuite entre les mesures observées et ces moyennes. Par convention, il y aura concordance si les données météorologiques correspondent aux prévisions calculées selon la méthode chinoise pour au moins une des deux variables. Exemple : prévision chinoise: chaleur, pluies. Température observée: 20°, 60 mm de précipita­tions. Moyennes : 19°, 55 mm de pluies. La température et les précipitations observées étant supérieures à la moyenne, il y aura donc concordance.

 

1987

DATES

CLIMAT

CHINOIS

SELON MTC

T° MOYENNE

MENSUELLE

(°C)

MOYENNE SUR

5 ANS

PRÉCIPITATIONS

MENSUELLES

(mm)

MOYENNE SUR

5 ANS

CONCLUSIONS

  

 

  

INTERVALLE

CONFIANCE

INTERVALLE

CONFIANCE

1er  Qi

FRAICHEUR

VENT

HUMIDITE

février

 3,1

6,26°C

février: manque

52,91 mm

CONCORDANT

 

du 21 janvier

mars

 4,2

i,c:4,64 à 7,88

mars

 76

i,c : 35,84 à 69,97

CONCORDANT

 

au 19 mars

moyenne

3,65

 

moyenne

mq

 

CONCORDANT

 

2ème  Qi

PERIODE

PRINTANIERE DANS

LA NORME

avril

 12,1

11,70°C

avril

 33,8

40,95 mm

CONCORDANT

 

du 20 mars

mai

 10,9

i,c : 10,05 à 13,35

mai

 70,6

i,c : 27,48 à 54,41

CONCORDANT

 

au 20 mai

moyenne

 11,50

 

moyenne

52,2

 

CONCORDANT

 

3ème  Qi

FRAICHEUR

juin

 14,7

16,72°C

juin

 104,8

68,2 mm

CONCORDANT

 

du 21 mai

juillet

 17,8

i,c : 15,56 à 17,87

juillet

 85,6

i,c : 46,40 à 89,99

NON CONCORDANT

 

au 22 juillet

moyenne

 16,25

 

moyenne

 95,2

 

CONCORDANT

 

4ème  Qi

HUMIDE

FROID

août

 17,7

17,27°C

août

 110,6

50,92 mm

CONCORDANT

 

Du 23 juillet

septembre

 16,6

i,c : 16,05 à 18,48

septembre

 38,2

i,c : 31,18 à 70,65

NON CONCORDANT

 

Au 22 septembre

moyenne

' 17,15

 

moyenne

: 74,4

 

CONCORDANT

 

5ème  Qi

AUTOMNE

DOUX

octobre

: 12,0

9,46°C

octobre

: 118,8

61,15

CONCORDANT

 

23 septembre

novembre

: 6,6

i,c: 7,41 à Il,51

novembre

: 60,8

i,c : 44,40 à 77,89

NON CONCORDANT

 

21 novembre

moyenne

: 9,3

 

moyenne

: 89,8

 

NON CONCORDANT

 

6ème Qi

HIVER PEU

RIGOUREUX

DOUX

décembre

: 0,5

4,2°C

décembre

: 0,4

41,74

NON CONCORDANT

 

22 novembre

janvier

: 6,2

i,c : 3,09 à 5,30

janvier

: 42,4

i,c : 27,07 à 56,40

CONCORDANT

 

21 janvier 88

moyenne

:3,35

 

moyenne

: 21,4

 

NON CONCORDANT

 

 

1988

DATES

CLIMAT

CHINOIS

SELON MTC

T° MOYENNE

MENSUELLE (°C)

MOYENNE SUR

5 ANS

PRÉCIPITATIONS

MENSUELLES

(mm)

MOYENNE SUR

5 ANS

CONCLUSIONS

  

 

  

INTERVALLE

CONFIANCE

INTERVALLE

CONFIANCE

1er  Qi

VENT TIEDEUR

février

: 5,0

6,26°C

février

: 56

52,91 mm

NON CONCORDANT

 

du 21 janvier

mars

:  7,0

i,c:4,64à7,88

mars

: 66

i,c : 35,84 à 69,97

CONCORDANT

 

au 19 mars

moyenne

: 6,00

 

moyenne

: 61

 

NON CONCORDANT

 

2ème  Qi

FRAICHEUR

avril

: 10,2

Il,70°C

avril

: 5,4

40,95 mm

CONCORDANT

 

du 20 mars

mai

: 15,1

i,c : 10,05 à 13,35

mai

: 43,2

i,c : 27,48 à 54,41

NON CONCORDANT

 

au 20 mai

moyenne

: 12,65

 

moyenne

: 24,3

 

NON CONCORDANT

 

3ème  Qi

ETE FRAIS dans

la norme

juin

: 15,7

16,72°C

juin

: 13,6

68,2 mm

CONCORDANT

 

du 21 mai

juillet

: 16,9

i,c: 15,56 à 17,87

juillet

: 105,6

i,c : 46,40 à 89,99

CONCORDANT

 

au 22 juillet

moyenne

:16,3

 

moyenne

:59,6

 

CONCORDANT

 

4ème  Qi

HUMIDITE

PLUIES

VENT

août

: 17,9

17,27°C

août

: 80,8

50,92 mm

CONCORDANT

 

23 juillet

Septembre

 

: 15,0

i,c : 16,05 à 18,48

septembre

: 71,0

i,c : 31,18 à 70,65

CONCORDANT

 

au 22 septembre

moyenne

: 16,45

 

moyenne

: 75,9

 

CONCORDANT

 

5ème  Qi

AUTOMNE

CHAUD

HUMIDE

octobre

: 12,1

9,46°C

octobre

: 60,8

61,15

CONCORDANT

 

23 septembre

novembre

: 6,3

i,c: 7,41 à II,51

novembre

: 62,0

i,c : 44,40 à 77,89

CONCORDANT

 

21 novembre

moyenne

:9,2

 

moyenne

: 61,4

 

CONCORDANT

 

6ème  Qi

HIVER

TRES

HUMIDE

PLUVIEUX

décembre

: 6,7

4, 2°C

décembre

: 29,8

41,74

NON CONCORDANT

 

22 novembre

janvier

: 4,7

i,c : 3,09 à 5,30

janvier

: 26,4

i,c : 27,07 à 56,40

NON CONCORDANT

 

21 janvier 89

moyenne

: 5,7

 

moyenne

: 28,1

 

NON CONCORDANT

 

 

1989

DATES

CLIMAT

CHINOIS

SELON MTC

T° MOYENNE

MENSUELLE (°C)

MOYENNE SUR 5 ANS

PRÉCIPITATIONS

MENSUELLES

mm

MOYENNE SUR 5 ANS

CONCLUSIONS

  

 

  

INTERVALLE

CONFIANCE

INTERVALLE

CONFIANCE

ler Qi

FRAICHEUR

VENT

février : 5,4

6,26°C

février : 33,4

52,91 mm

CONCORDANT

 

du 21 janvier

mars : 9,3

i.c : 4,64 à 7,88

mars : 90,4

i.c : 35,84 à 69,97

NON CONCORDANT

 

au 19 mars

moyenne 7,35

 

moyenne :61,9

 

NON CONCORDANT

 

2ème Qi

PRINTEMPS

FROID

avril : 7,7

11,70°C

avril : 76

40,95 mm

CONCORDANT

 

du 20 mars

mai :15,5

i.c : 10,05 à 13,35

mai :31,8

i.c : 27,48 à 54,41

NON CONCORDANT

 

au 20 mai

moyenne 17,60

 

moyenne :53,9

 

CONCORDANT

 

Sème Qi

ETE VENTEUX

juin : 16,2

16,72°C

juin : 59,8

68,2 mm

Données insuffisantes

 

du 21 mai

juillet 19,5

i.c : 15,56 à 17,87

juillet : 36,00

i.c : 46,40 à 89,99

 

 

au 22 juillet

moyenne :17,85

 

moyenne :47,9

 

 

 

4ème Qi

CHALEUR

HUMIDITE

août :18,7

17,27°C

août : 26,6

50,92 mm

CONCORDANT

 

23 juillet

septembre : 16,3

i.c : 16,05 à 18,48

septembre : 50,4

i.c : 31,18 à 70,65

NON CONCORDANT

 

au 22 septembre

moyenne :17,50

 

moyenne : 35

 

CONCORDANT

 

5ème Qi

AUTOMNE

CHAUD

HUMIDE PLUIES

octobre :13,4

9,46°C

octobre :46,3

61,15

CONCORDANT

 

23 septembre

novembre : 6,1

i.c : 7,41 à 11,51

novembre : 25,4

i.c : 44,40 à 77,89

NON CONCORDANT

 

21 novembre

moyenne 9,75

 

moyenne 35,85

 

CONCORDANT

 

6ème Qi

HIVER DOUX

PEU

rigoureux

décembre ~i,3

4,2°C

décembre :71,4

41,74

CONCORDANT

 

22 novembre

janvier 5,3

i.c : 3,09 à 5,30

janvier : 45,6

i.c : 27,07 à 56,40

CONCORDANT

 

21 janvier 90

Moyenne 1,8

 

moyenne 58.5

 

CONCORDANT

 

 

1990

DATES

CLIMAT

CHINOIS

SELON MTC

T° MOYENNE

MENSUELLE (°C)

MOYENNE SUR

5 ANS

PRÉCIPITATIONS

MENSUELLES

(mm)

MOYENNE SUR

5 ANS

CONCLUSIONS

INTERVALLE

CONFIANCE

INTERVALLE

CONFIANCE

1er  Qi

FROID,VENT

CHALEUR

PRINTANIERE

février

: 8,6

6,26°C

février

 72,4

52,91 mm

CONCORDANT

 

du 21 janvier

mars

: 8,9

i.c : 4,64 à 7,88

mars

 12,0

i.c : 35,84 à 69,97

CONCORDANT

 

au 19 mars

moyenne

:8,75

 

moyenne

42,2

 

CONCORDANT

 

2ème  Qi

PRINTEMPS

CHAUD

VENTEUX

avril

: 9,0

11,70°C

avril

 55,8

40,95 mm

NON CONCORDANT

 

du 20 mars

mai

: 14,8

i.c : 10,05 à 13,35

mai

 5,0

i.c : 27,48 à 54,41

CONCORDANT

 

au 20 mai

moyenne

: 11,90

 

moyenne

30,4

 

CONCORDANT

 

3ème  Qi

ETE CHAUD

juin

: 15,5

16,72°C

juin

 79,4

68,2 mm

NON CONCORDANT

 

du 21 mai

juillet

: 18,4

i.c: 15,56 à 17,87

juillet

 18,40

i.c : 46,40 à 89,99

CONCORDANT

 

au 22 juillet

moyenne

:16,95

 

moyenne

 48,9

 

CONCORDANT

 

4ème Qi

HUMID1TE

PLUIES

FRAlCHEUR

août

: 20,4

17,27°C

août

 26,4

50,92 mm

NON CONCORDANT

 

23 juillet

septembre

: 14,1

i.c : 16,05 à 18,48

septembre

 27,2

i.c : 31,18 à 70,65

CONCORDANT

 

au 22 septembre

moyenne

'17,25

 

moyenne

26,8

 

NON CONCORDANT

 

5ème  Qi

AUTOMNE

CHAUD SEC

octobre

: 13,6

9,46°C

octobre

 59,6

61,15

CONCORDANT

 

23 septembre

novembre

: 7,0

i.c : 7,41 à Il,51

novembre

 43,6

i.c : 44,40 à 77,89

CONCORDANT

 

21 novembre

moyenne

: 10,3

 

moYenne

51,6

 

CONCORDANT

 

6ème  Qi

HIVER SEC

décembre

: 3,8

4,2°C

décembre

 72,8

41,74

NON CONCORDANT

 

22 novembre

janvier

: 3,8

i.c : 3,09 à 5,30

janvier

 58,0

i.c : 27,07 à 56,40

NON CONCORDANT

 

21 janvier 91

moyenne

: 3,8

 

moyenne

65,4

 

NON CONCORDANT

 

 

1991

DATES

CLIMAT

CHINOIS

SELON MTC

T' MOYENNE

MENSUELLE ('C)

MOYENNE SUR

5 ANS

PRÉCIPITATIONS

MENSUELLES

(mm)

MOYENNE SUR

5 ANS

CONCLUSIONS

  

 

  

INTERVALLE

CONFIANCE

INTERVALLE

CONFIANCE

1er  Qi

VENT

PLUIES

février

: 0,6

6,26°C

Février

: Il,00

52,91 mm

NON CONCORDANT

 

du 21 janvier

mars

: 9,8

i,c : 4,64 à 7,88

mars

: 36,6

i,c : 35,84 à 69,97

NON CONCORDANT

 

au 19 mars

moyenne

:5,2

 

moyenne

: 23,8

 

NON CONCORDANT

 

2ème  Qi

CHALEUR

PLUIES

avril

: 9,2

1l,70°C

avril

: 43,4

40,95 mm

NON CONCORDANT

 

du 20 mars

mai

: 10,7

i,c : 10,05 à 13,35

mai

: 18,2

i,c : 27,48 à 54,41

NON CONCORDANT

 

au 20 mai

moyenne

:9,95

 

moyenne

: 30,8

 

NON CONCORDANT

 

3ème  Qi

ETE TRES

HUMIDE

PLUIES

juin

: 13,9

16,72°C

juin

: 94,6

68,2 mm

CONCORDANT

 

du 21 mai

juillet

: 18,6

i,c: 15,56 à 17,87

juillet

: 84,2

i.c ' 46,40 à 89,99

CONCORDANT

 

au 22 juillet

moyenne

: 16,25

 

moyenne

: 89,4

 

CONCORDANT

 

4ème   Qi

CHALEUR PEU

IMPORTANTE

HUMIDITE

août

: 19,3

17,27°C

août

: 9,8

50,92 mm

NON CONCORDANT

 

23 juillet

septembre

'16,7

i,c : 16,05 à 18,48

septembre

:68,2

i,c : 31,18 à 70,65

NON CONCORDANT

 

au 22 septembre

moyenne

:18

 

mo,yenne

:39,0

 

NON CONCORDANT

 

5ème  Qi

FRAlCHEUR

IMPORTANTE

octobre

: Il,2

9,46°C

octobre

: 43,6

61,15

NON CONCORDANT

 

23 septembre

novembre

: 6,3

i,c : 7,41 à Il,51

novembre

: 90,6

i.c : 44,40 à 77,89

CONCORDANT

 

21 novembre

moyenne

: 8, 75

 

moyenne

: 67,1

 

CONCORDANT

 

6ème  Qi

HIVER

RIGOUREUX

décembre

: 3,8

4,2°C

décembre

: 51,8

41,74

NON CONCORDANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 novembre

janvier

: 2,9

i,c : 3,09 à 5,30

janvier

: 18,8

i.c : 27,07 à 56,40

CONCORDANT

 

21 janvier 92

moyenne

: 3,35

 

moyenne

: 35,3

 

CONCORDANT

 

 

1992

DATES

CLIMAT

CHINOIS

SELON MTC

T' MOYENNE

MENSUELLE ('C)

MOYENNE SUR

5 ANS

PRÉCIPITATIONS

MENSUELLES

(mm)

MOYENNE SUR

5 ANS

CONCLUSIONS

  

 

  

INTERVALLE

CONFIANCE

INTERVALLE

CONFIANCE

1er  Qi

VENT

CHALEUR

février

: 5,4

6,26°C

février

: 39,8

52,91 mm

NON CONCORDANT

 

du 21 janvier

mars

: 7,9

i,c : 4,64 à 7,88

mars

: 88,4

i,c : 35,84 à 69,97

CONCORDANT

 

au 19 mars

moyenne

6,65

 

moyenne

: 64,1

 

CONCORDANT

 

2ème  Qi

CHALEUR

HUMIDITE

avril

: 9,5

Il,70°C

avril

: 47,4

40,95 mm

NON CONCORDANT

 

du 20 mars

mai

: 15,7

i,c : 10,05 à 13,35

mai

: 60,8

i.c : 27,48 à 54,41

CONCORDANT

 

au 20 mai

moyenne

: 12,6

 

moyenne

:54,1

 

CONCORDANT

 

En suivant la méthode précédemment décrite, nous obtenons une concordance de 64,52% entre les prévisions effectivement observées et les prévisions chinoises, ceci concernant 31 Qi. Est exclus un Qi dont les données du vent manquent. Effectivement, celles-ci ne sont malheureuse­ment pas exploitables du fait que Météo France n'a pas pu fournir de manière mensuelle les fréquences moyennes par groupe de vitesse.

Voici tous les tableaux au format PDF (format pour impression).

En conclusion, il est hasardeux de prétendre que prévoir la météorolo­gie de nos régions à la lumière des théories chinoises soit plus efficace que les prévisions réalisées par Météo France, surtout que le taux de concordance tombe à 56,45 % dès que l'on étudie les corrélations de manière mensuelle. Bref, on a à peu près une chance sur deux d'être dans le vrai.

 

 


Références

 

  1. Académie de Médecine Traditionnelle Chinoise (Pékin): Précis d'acupuncture chinoise. Dangles, Saint-jean-de Braye, 1977.
  2. Andreotti F, Davies Gj, Hacket DR, et al. : Major circadian fluctuations in fibrinolytic factors and possible relevance to time of onset of myocardial infarction, sudden cardiac death, and stroke. Amj Cardiol, 1988,62,635-637.
  3. Aschoff j : Annual rhythms in man, in Handbook of behavorial neurobiology. Aschoff j ed, vol 4, New York, Plenum Press, 1981, 475-487.
  4. Aschoff j, Wever R : The circadian system of man biological rhythms, in Handbook of behavorial neurobiology, Aschoff j ed, vol 4, New York, Plenum Press, 1981, 311-331.
  5. Bargiello TA, Young MW : Molecular genetics of a biological clock in drosophila. Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA, Biological Sciences, 1984,81, 2142.
  6. Barnes p, Fitzgerald G, Brow M, et al: Nocturnal asthma and changes in circulation epinephrine, histamine and cortisol. N Engl J Med, 1980,303,263-267.
  7. Barnes PJ: Automatic control of the airways and nocturnal asthma as a basis for drug treatment. in : Lemmer B : Chronopharmacology : Cellular and biochemicallnteractions. Cellular clocks Series, vol 3. New York, Marcel Dekker, 1989, 53-63.
  8. Bellamy N, Sothern RB, Campbell j : Rhythmic variations in pain perception in osteoar­thritis of the knee. J Rheumatol, 1990, 3, 364-372.
  9. Benatar SR : Fatal asthma. N Englj Med, 1986, 314, 423-429.
  10. Benoit 0 : Chronobiologie et troubles endogènes du rythme veille/sommeil. Rev Prat,1988,38,24,1721-1724.
  11. Borsarello J: L'application des "Kan "et des "Che" ou la chronobiologie chinoise du Su Wen. Méridiens, 1978, 43-44, 33-66.
  12. Bossy J, Lafont JL, Maurel JC : Sémiologie en acupuncture. Doin, Paris, 1980.
  13. Boudet.T et Coli: La France., Encyclopédie Le Million, volume 2, Ed. Grange Batelière, Paris, 1969.
  14. Bouvier-Colle MH, Hausherr E, Varnoux N : Mort subite du nourrisson: épidémiologie. Rev Prat, 1992, 14, 1731-1735.
  15. Brusselaars G: L'année Geng Wu, cheval, métal., Rev Fr d'acup. 1990,61,7-19.
  16. CDC. MMWR : Caractère saisonnier du syndrome de mort subite du nourrisson. .Jama, 1991,223,347-348.
  17. Chamfrault A : Traité de médecine chinoise: les livres sacrés de médecine chinoise. Tome 2, éd. Chamfrault, Angoulême, 1981.
  18. Charpin.T. Aubert.T, Mallea M, Anfossa-Capra F : Pneumallergènes polliniques en Allergo­logie. 2nd éd. Charpin.T, Ed. Allergologie, Paris, Flammarion-médecine, 1986,217-238.
  19. Chneiweiss L : Les troubles affectifs saisonniers: des photorécepteurs rétiniens moins sensibles chez la femme. Le Quotidien du Médecin, 1992, 4978, 20.
  20. Clark CV: Seasonal variation in incidence of brachial and femoral thrombi. Br Med j,1983,287,1109.
  21. Cokcroft DW, Hoeppner VH, Werner GD: Recurrent nocturnal asthma after bronchopro­vocation with western red cedar sawdust : association with acute increase in non-allergic bronchial responsiveness. Clin Allergy, 1984, 14,61-68.
  22. Colantonio D, Casale R, Abruzzo BP, Lorenzetti G, Pascaletti P : Circadian distribution in fatal pulmonary thromboembolism. Am J Cardiol, 1989, 64, 403-404.
  23. Colantonio D, Casale R, Natali G, Piscaletti P: Seasonal periodicity in fatal pulmonary thromboembolism. Lancet, 1990,8680,56-57.
  24. Cugini et al. : Ultradian, circadian and infradian periodicity of some cardiovascular emergencies. Am J Cardiol, 1990,66,240-243.
  25. D'argence F: Rhumatismes. La météosensibilité existe-elle?. Imp Méd Quot, 1993, 356, 7.
  26. Davies MJ, Thomas AC: Plaque fissuring- the cause of acute myocardial infarction, sudden ischemic death, and crescendo angina. Br Heart J, 1985, 53, 363-373.
  27. Davies RJ, Green M, Schofleld NM: Recurrent nocturnal asthma after exposure to grain dust. Am Rev Respir Dis, 1976, 114, 1011-1019.
  28. De Pascale NP, Burch GE: The seasonal incidence of myocardial infarction in New Orleans. Am J Med Sci, 1961, 242, 468-474.
  29. Douglas NJ: Asthma at night. Clin Chest Med, 1985,6,663-674.
  30. Entrican JH, Douglas AS : Circannual rhythm of arterial and venous thromboembolic disease. Scott Mes J, 1979,4,273-278.
  31. Faure A: Suicide. Morts violentes au printemps et en été. Imp Méd Quot, 1993,448,8.
  32. Fich A, Goldin E, Zimmerman J et al : Seasonal variations in the frequency of endoscopically diagnosed duodenal ulcer in Israel. J Clin Gastro, 1988, 10, 380-382.
  33. Fleegler FM, Rogers KD, Drash A, Rosenbloom AL, Travis LB, Court JM: Age, sex, and season of onset of juvenile diabetes in different geographic areas. Pediatrics, 1979, 63, 374-379.
  34. Focan C, Alvin M, Mazy V, et al: Chronobiological aspects of spondylarthritis. Ann Rev Chronopharmacol, 1988, 5, 17-20.
  35. Folkard S, Wever RA, Wildgruber CM: Multioscillatory control of circadian rhythms in human performance.Nature, 1983, 305, 223-226.
  36. Foret J: Horaires d'activités irréguliers, sommeil et santé.Rev Prat, 1988, 38, 24, 1716-1720.
  37. Gamble DR, Taylor KW: Seasonal incidence of diabetes mellitus. Br Med J, 1969,3,631.
  38. Gaurier T: Bioclimatopothologie en acupuncture. Méridiens. 1979,45-46,47-48,53-112,67-100.
  39. Gaurier T: Bioclimatopothologie en acupuncture. Méridiens. 1980,49-50,51-52,55-110,19-59.
  40. Gaurier T : Bioclimatopathologie en acupuncture. Méridiens. 1981, 53-54, 55-56,13-51,13-57.
  1. Gaurier T: Bioclimatopathologie en acupuncture. Méridiens, 1982,57-58, 11-26.
  2. Gibinski K : A review of seasonal periodicity in peptic ulcer disease. Chronobiol internat, 1987,4,91-98.
  3. Gibinski K, Rybicka A, et al : .Seasonal occurence of abdominal pain and endoscopic findings in patients with gastric and duodenal ulcer disease. Scand J Gastroenterol, 1982,17,481-485.
  4. Goldberg M et Coll: l'épidémiologie sans peine ., Ed Frison-Roche, Paris, 1990.
  5. Gourion A : Les rythmes bioénergétiques. Mensuel du médecin acupuncteur, 1977,41,52-65.
  6. Gourion A: Les rythmes biologiques. Mensuel du médecin acupuncteur, 1976,40,41-52.
  7. Guiguet M, Valleron A-J, Lazar P, Hubert B: Dossier: la diarrhée ., Sentinelles, bulletin trimestriel, du réseau national téléinformatique de surveillance et d'information sur les maladies transmissibles. 1993,4, 1-4.
  8. Guillon P, Guillon D, Lansac J, Soutoul J H: Naissances, fertilité, rythmes et cycle lunaire. J Gynécol-Obstét Biol Reprod, 1986, 15,265-271.
  9. Guillon P, Guillon D, Pierre F, Soutoul J H : Les rythmes saisonnier, hebdomadaire et lunaire des naissances. Etude statistique sur 12 035 680 naissances. JMP, 1989, 22, 19-23.
  1. Halberg F, Reinberg A: Rythmes circadiens et rythmes de basses fréquences en physiologie humaine .J. Physiol, 1967, 59, 117-200.
  2. Hao S: Une approche des relations entre le climat et la théorie des cinq mouvements­ six énergies ., Analyse de données météorologiquessur 30 ans à Xi' An. J Med Trad chin, 3,207-208.
  3. Hecht Y: Les diarrhées aiguës estivales. La Gazette médicale, 1992, 24, 14-16.
  4. Hetzel MR, Clark TJH: Comparison of normal and asthmatic circadian rhythms in peak expiratory flow rate. Thorax, 1980,35,732-738.
  5. Hjalmarson A et al : Differing circadian patterns of symptom onset in sub groups of patients with acute myocardial infarction . Circulation, 1989, 80, 267-275.
  6. Husson A: Huang Di Nei]ing Su Wen, Ed. A.S.M.A.F., Paris, 1973.
  7. Ivy AC, Grossmann MI, Bachrach WH : Peptic ulcer. Blakeston, Philadelphia, 1950.
  8. Job-Deslandre C, Reinberg A, Delbarre F : Chronoeffectiveness of indomethacin in four patients suffering from an evolutive osteoarthritis of hip or knee . Chronobiologia, 1983, 10,245-254.
  9. Joras M, Msika C : Rythmes biologiques et surexpression du gène CREM : Une découverte française. Le Quotidien du médecin, 1993, 5256, 14.
  10. Kaltenmark M: La philosophie chinoise. Presses universitaires de France, Paris, 1987.
  11. Keatinge WR, Coleshaw SRK, Cotter F, Mottok M; Murphy M, Chellial R : Increases in platelet and red cell counts, blood viscosity, and arterial pressure during mild surface cooling: factors in mortality from coronary and cerebral thrombosis in winter. Br Med J, 1984, 289, 1405-1408.
  12. Khot A, Burn R: Seasonal variation and time trends of deaths from asthma in England and Wales 1960-82 . British Med Journal, 1984,289,233-234.
  13. Konopka RJ, Benzer R : Clock mutants of drosophila malanogaster ., proceedings of the national Academy of Sciences of the USA, 1971,58,2112-2116.
  14. Kowando IC, Knapp MS,Pownall R , et al : Domiciliary self-measurement in rheumatoid arthritis and the demonstration of circadian rhythmicity. Ann Rheum Dis, 1982,41,453-455.
  15. Kowando IC, Pownall R, Knapp MS, et al : Circadian variations in the signs and symptoms of rheumatoid arthritis and in the therapeutic effectiveness of flurbiprofen at the differents times of the day. Br J Clin Pharmacol, 1981, 11,477-484.
  16. Laffont F, Cathala HP : Mécanismes de la veille et du sommeil., Rev Prat, 1988, 38, 24, 1729-1735.
  17. Lalardrie B : .Dépression saisonnière, une anomalie oculaire pourrait être en cause . Imp Méd Quot, 1992, 228,8.
  18. Legrain M et ColI: La Chine., Encyclopédie Le Million, Volume 9, Ed. Grange Batelière, Paris, 1972.
  19. Levi F, Le Louam C, Reinberg A : Timing optimized sustained indomethacin treatment of osteoarthritis. Clin Pharmacol Ther, 1985,37,77-84.
  20. Levine RL, Pepe PE, Fromm RE jr, Curka PA, Clark PA : Prospective evidence of a circadian rhythm for out-of-hospital cardiac arrests. Jama, 1992, 267, 2935-2937.
  21. Lewy AJ, Khem HA, Rosenthal NE, Wehr TA : Bright artificial light treatment of a manic-depressive patient with a seasonal mood cycle. Am J Psychiatry, 1982, 139, 1496-1498.
  22. Liu Y, Gu W, Pang T: Vérification de la théorie des mouvements et des énergies par des relevés météorologiques importants dans la région de Zhengzhou sur trente ans. J Med Trad Chin, 1987,3, 189-205.
  23. Mary M: .Points dits" ouverts" et traitement informatique. Méridiens, 1988,83,45-59.
  24. Millar-Craig MW, Bishop CN, Raftery EB : ,Circadian variation ofblood pressure. Lancet, 1978, 1,795-797.
  25. Moore .TG, Englert E .Tr : Circadian rhythm of gastric acid secretion in man, Nature, 1970, 226, 1261-1262.
  26. Moore .TG, Halberg F : Circadian rhythm of gastric acid secretion in man with active duodenal ulcer. Dig Dis Sci, 1986, 31, 1185-1191.
  27. Moore RY : Organisation and function of a central nervous system circadian oscillator : the suprechiasmatic hypothalamic nucleus. Fed Proc, 1983, 42, 2783-2789.
  28. Morin-Delorme C, Aubry- Walker: Biopotentiels cutanés: recherche de rythmes biologi­ques. Thèse Caen, 1986.
  29. Muller JE, Ludmer PL, Willich SN et al. :Circadian variation in the frequency of sudden cardiac death. Circulation, 1987,75,131-138.
  30. Muller JE, Stone PH, Thri ZR et al: Circadian variation in the frequency of acute myocardial infarction. N Engl J Med, 1985, 313,1315-1322.
  31. Muller JE, Tofler GH, Stone PH : Circadian variation and triggers of onset of acute cardiovascular disease. Circulation, 1989,79,733-743.
  32. Nademanee K, Intarachot V; .Tosephson MA, Singh BN : Circadian variation in occurrence of transient overt and silent myocardial ischemia in chronic stable angina and comparison with Prinz-metal angina in men. Am J Cardiol, 1987,60,494-498.
  33. Nelson W, Ting YL, Juens-Kuen L, Halberg F : Methods for cosinor rhythmometry . Chronobiologia, 1979, 6, 305-323.
  34. Nézelof C: La mort subite du nourrisson: sa recrudescence saisonnière. Jama, 1991, 223,378-379.
  35. Nicholson PA, Bogie W : Diurnal variation in the symptoms of hay fever : Implications for pharmaceutical development. Curr Med Res Opin, 1973, 1,395-400.
  36. Ostensen H, Gudmundsen TE, Burthol PG, Bonnevie 0 : Seasonal periodicity of peptic ulcer disease : a prospective radiologic study. Scand J Gastroenterol, 1985, 10, 1281-1284.
  37. Pepine CJ : Circadian variations in myocardial ischemia. Implications for management.. Jama, 1991, 265, 386-390.
  38. Petralito A, Mangiafico RA, Gibino S, Cuffari MA, Miano MF, Fiore CE : Daily modifications of plasma fibrinogen, platelets, aggregation, Howell's time, PTT, TT and antithrombin III in normal subjects and in patients with vascular disease. Chronobiologia, 1982,9,195-201.
  39. Protos AA, Caracta A, Gross L : The seasonal susceptibility to myocardial infarction. J Am Geriatr Soc, 1971, 19, 526-535.
  40. Ramirez-Lassepas M, Haus E, Lakatua DJ, Sackett L, Swoyer J : Seasonal and ciracannual periodicity of spontaneous intrecerebral hemorrhage in Minnesota. Ann Neurol, 1980, 8, 539-541.
  41. Reinberg A, Gervais P, Levi F, Smolensky M, Del Cerro L, Ugolini C : Circadian and circannual rhythms of allergic rhinitis : An epidemiologic study involving chronobiologic methods. J Allergy Clin Immunol, 1988,81,51-62.
  42. Reinberg A, Levi F, Smolensky M : Chronobiologie et pathologie infectieuse. Méd et Mal Infect, 1987, 34, 348-350.
  43. Reinberg A, Manfredi R, Kahn MF, et al : Temoxicam chronotherapy of rheumatic diseases. Ann Rev Chronopharm, 1990,7, 293-296.
  44. Reinberg A, Touitou Y, Restoin A et Al:The genetic background of circadian and ultradian rhythm patterns of 17-hydroxycorticosteroids : a cross min study. J Endocr, 1985, 105, 247-263.
  45. Reinberg AE, Labrecque G, Smolensky MH : Chronobiolgie et chronothérapeutique, heure optimale d'administration des médicaments. Médecine-Sciences Flammarion, Paris, 1991.
  46. Ritchie AWS, Oswald I, Micklens HS, Boyd JE, Elton RA, Jazwinska E et al : Circadian variations of lymphocyte subpopulations : a study monoclonal antibodies. Br Med J, 1983, 286,1773-1775.
  47. Rocco MB, Barry J, Campbell S et al : Circadian variation of transiet myocardial ischemia in patients with coronary artery disease., Circulation, 1987,75,395-400.
  48. Rosenthal NE, Sack DA, Gillin JC, Lewy J, Goodwin FK, Mueller PS, Newsome D, Wehr TA: Seasonal affective disorders : a description of the syndrom and preliminary findings with light therapy, Arch Gen Psychiatry, 1984,41,72-80.
  49. Rosing DR, Brakmann P, Redwood DR, et al : Blood fibrinolytic activity in man: diurnal variation and the response to varying intensities of exercice, Circ Res, 1970,27,171-184.
  50. Schrodi L : Chrono-acupuncture. Bulletin de l'association de recherche et étude des médecines de l'Asie., 1983, 1984,3-4-5,35-41,4-5,4-11.
  51. Schwartz D : Méthodes statistiques à l'usage des médecins et des biologistes, Flammarion médecine sciences, Paris, 1992.
  52. Siffre M: Expériences hors du temps., Fayard, Paris, 1977.
  53. Siffre M, Reinberg A, Halberg F, Ghata J, Perdriel G, Slind R : L'isolement souterrain prolongé: étude de deux sujets adultes sains, avant, pendant et après l'isolement. Press med, 1966, 74, 915-919.
  54. Smolenski MH : Aspects of human chronopathology in Biological rhythms and medecine, Reinberg A and Smolensky MH, Ed Springer Verlag, New-York, 1983, 131-210.
  55. Souêtre E : Chronopathologie et psychiatrie, rythmes circadiens et dépression., Le conc­ med, 1986, 36, 3001-3011.
  56. Souêtre E, Darcourt G, Pringuey D, Robert P, Salvati E : L'horloge chronobiologique.La Prat méd, 1986, 19, 6-29.
  57. Souêtre E, Salvati E, Darcourt G : Lumière et dépression., Gazette médicale, 1988,95, 25, 43-49.
  58. Stéphan JM. Traitement informatique de la théorie des Zi Wu Liu Zhu associée à celle des points saisonniers. Applications aux techniques thérapeutiques des Jing Jin, des Jing Bie et à la méthode de Yanagiya Soreï. Méridiens, 1991, 93, 15-63.
  59. Sun G et al : Clinical and experimental studies in Zi Wu Liu zhu needling method. Communication. IIe congrès mondial d'acupuncture. Paris, 1990, 49.
  60. Szafarczyk A, Ixart G, Alonso G : Neural Contrai of circadian rhythms in plasma ACTH, plasma corticosterone and motor activity.,] Physiol, 1981,77,969-976.
  61. Tang Shude, Wang Guliang, Wang Xianyan : Zi Wu Liu Zhu, midnight-noon ebb-flow theory. J Chin Med, 1990, 33, 41-42.
  62. 111.Tofler GH, Brezinski D, Schafer Al et al : Concurrent morning increase in platelet aggregability and the risk of miocardial infarction and sudden cardiac death ., N England J Med, 1987,316,1514-1518.
  1. Van Nghi N : Etude fondamentale des 5 circumductions ., La Revue Française de Médecine Traditionnelle Chinoise, 1987, 123, 165-200.
  2. Ventura U, Carandente F, Montini E et al : Circadian rhytmicity of acid-secretion and electrical function in intact and injured rat gastric mucosa- the relation of timing to ulcerogenesis. Chronobiol Internat, 1987, 4, 43-52.
  3. Waters DD, Miller DD, Bouchard A et al : Circadian variation in variant angina. Am J Cardia, 1984, 54, 61-64.
  4. Wehr TA, Jacobsen FM, Sack DA, Arendt J, Tamarkin L, Rosenthal NE : Photherapy of seasonal affective disorder. Arch Gen Psychiatry, 1986,43,870-875.
  5. Wehr TA, Rosenthal NE, Sack DA : Preliminary evidence points to affective disorder triggered by summer weather. Jama, 1988, 259, 958.
  6. Weiss KB : Seasonal trends in US asthma hospitalisationsand mortality. Jama, 1990, 263, 2323-2328.
  7. Wertheimer L, Hassen AZ, Delman AJ : The 24-hour (circadian) rhythm of the cardiovas­cular System. Clin Res, 1972,20,404.
  8. Wetterberg L : .elatonin as a chronobiological marker in health and disease in the pineal gland and its endocrine role. Alexrod J ed, New-York, Plenum Press, 1983,575-587.
  9. 120.Willich SN et al : .Circadian variation in the incidence of sudden cardiac death in the Framingham Heart Study Population., Am J Cardiol, 1987,60,801-806.
  10. Willich SN et al: Increased morning incidence of myocardial infarction in the ISAM study : absence with prior beta-adrenergic blockade. Circulation, 1989, 80, 853-858.
  11. Wroblewski BM, Siney P, White R : Seasonal variation in fatal pulmonary embolism after hip arthroplasty. Lancet, 1990, 8680, 56.
  12. Yasue H, Omote S, Takizawa A, Nagao M, Miwa K, Tanaka S : Circadian variation of exercise capacity in patients with Prinz-metal's variant angina : role of exercise-induced coronary arterial spasm. Circulation, 1979, 59, 938-948.
  13. Zhang Ren, Wang Lixin, Zhang Tongging, Ma Shaozhen: Clinical study on heavenly stems method of Zi Wu Liu zhu. J Trad Chin Med, 1988, 3, 183-186.