Meridiens.org

Accueil du site > Brèves > Avancées scientifiques sur les bénéfices de l’acupuncture en milieu (...)

Avancées scientifiques sur les bénéfices de l’acupuncture en milieu hospitalier

dimanche 7 février 2016

MONTRÉAL, le 4 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Plusieurs pays occidentaux ont intégré l’acupuncture en milieux hospitaliers dont l’Australie, les États-Unis et plusieurs pays de l’Union européenne. L’intégration de l’acupuncture aux thérapies conventionnelles permet la réduction des coûts en santé. Les gains réalisés sont obtenus par l’amélioration de l’efficacité des traitements conventionnels, la qualité de vie de et la diminution des coûts : temps d’hospitalisation, consommation de médicaments, chronicité, etc.

Expériences positives au Québec

Douleurs chroniques — Les clients du Centre de gestion de la douleur de l’Hôpital Maisonneuve Rosemont peuvent recevoir, depuis janvier 2014, des traitements d’acupuncture à faibles coûts. La clientèle se trouve en grande majorité en arrêt de travail pour cause de douleurs chroniques incapacitantes, rebelles, et réfractaires aux traitements conventionnels. Près de 50% des personnes traitées par acupuncture ont noté une diminution de 50% et plus de leur douleur, simultanément à la diminution de la consommation d’analgésiques. Parmi les personnes traitées par acupuncture, 45% ont affirmé avoir obtenu une amélioration significative de leur qualité de vie. De plus, 21% ont présenté un retour progressif sur le marché du travail et 28%, un retour aux activités de loisirs.

Oncologie-- Les personnes suivies à l’Hôpital général juif pour un cancer du poumon peuvent bénéficier de services en acupuncture sans frais. L’acupuncture est une procédure sûre, minimalement invasive, permettrait de réduire les signes d’anxiété et de dépression, la douleur, les nausées et les vomissements et contrer la perte d’appétit chez les personnes qui suivent un traitement médical anticancéreux.

Coûts-bénéfices de l’acupuncture dans le système de santé — La littérature scientifique démontre que l’acupuncture est une modalité rentable dans le traitement de la douleur. Le National Cancer Institute se prononce afin de promouvoir une meilleure intégration de l’acupuncture dans le système de santé. Avec l’intégration de l’acupuncture dans leur couverture publique, plusieurs pays ont franchi une étape importante dans l’amélioration de l’état de santé de leur population, sans pour autant alourdir la charge des coûts de santé.

Citons une étude préliminaire de la profession d’acupuncture publiée en 2000 par le Ministère de l’Éducation du Québec :

« … l’acupuncture est dotée d’outils d’encadrement la distinguant dans l’ensemble des approches parallèles, soit un ordre professionnel et un programme de formation public. Cet avantage devrait jouer au cours des prochaines années et permettre à l’acupuncture de profiter de l’influence favorable de la demande générale de soins alternatifs et de la tendance internationale de partenariat entre la médecine traditionnelle chinoise et la médecine occidentale. »

L’Ordre des acupuncteurs du Québec (OAQ) est sûr que ses membres sont non seulement compétents, mais prêts à intégrer le système public de santé pour ainsi assurer un accès généralisé et équitable aux soins d’acupuncture qui permette à la population du Québec de bénéficier des divers avantages constatés dans les autres pays et juridictions tout en contribuant à abaisser la facture globale des soins de santé.

Dans son mémoire : « Pour une reconnaissance et une pleine intégration de l’acupuncture au système de santé du Québec » présenté le 29 janvier au Commissaire à la santé et au bien-être du Québec dans le cadre d’une consultation sur le panier de services assurés en santé et en services sociaux, l’OAQ recommande :

D’accorder aux acupuncteurs un titre d’emploi en milieu hospitalier, De reconnaître l’acupuncture dans le régime public d’assurance-maladie, De développer une stratégie d’intégration de l’acupuncture dans le système de la santé basée sur l’expérience de pays comparables, De reconnaître que l’acupuncture est une alternative en matière de santé qui reflète les valeurs et préoccupations des Québécois.

la suite..

Voir en ligne : http://www.newswire.ca/fr/news-rele...


Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

|

Pour tout contact, vous pouvez contacter l'administrateur et responsable éditorial du Site, Secrétaire Général de l'ASMAF-EFA : Dr Jean-Marc Stéphan (MD)
Ce site a pour mission d'informer ses visiteurs à propos de l'acupuncture et de la médecine traditionnelle chinoise. Il est financé uniquement par L'ASMAF-EFA, association loi 1901, elle même financée uniquement par ses adhérents. Le Conseil d'administration ne signale aucun conflit d'intérêt en rapport avec d'éventuels sources publicitaires, la publicité n'étant pas admise. Les informations fournies sur ce site sont destinées à la fois aux professionnels de santé et au Grand Public. Néanmoins, l'information diffusée vers le Grand Public est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin.
CONFIDENTIALITE ET DONNEES PERSONNELLES
Aucune donnée personnelle n'est recueillie sur ce site et de ce fait, selon le JORF n°128 du 3 juin 2006, une déclaration au CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) conformément aux dispositions de la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés est inutile. Néanmoins, les utilisateurs du Forum ayant fourni une adresse Email ont un droit de modification et de suppression de celle-ci. Il leur suffit, pour exercer ce droit, d'envoyer un courrier au Dr Jean-Marc Stéphan, Docteur en Médecine : jm.stephan@meridiens.org. Toutefois, aucune adresse courrielle n'est conservée pour traitement ultérieur des informations, ni utilisation par des tiers. Néanmoins, Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici