Question : J'aimerais connaître le traitement des algodystrophies du genou post-traumatiques ou post-chirurgicales. Pour ma part, je la traite comme une variété d'ostéoporose avec des moxas sur tous les points King des méridiens Yin du membre inférieur et tonification à l'aiguille du 11V, 39VB et 23V. Qu'en pensez vous ?  (SL.., Argentine)

 

Réponse 1 : Toute algodystrophie post-traumatique ou post-chirugicale doit être considérée à mon sens comme une pénétration d'énergie perverse "Xié" et être traitée comme telle. A noter que le Su Wen spécifie que si l'homme subit les attaques de Xié, c'est parce que son énergie essentielle "jingqi" est déjà affaiblie. Ensuite, il est évident que le Xié ayant pénétré, il va s'installer dans une des couches des Grands Méridiens et entraîner un Bi avec perturbation de la circulation de l'énergie "rong" (énergie nourricière) et de l'énergie Wei (défensive).

Mais dans l'algodystrophie, l'énergie perverse s'enfonce généralement assez profondément et atteint souvent le shaoyin entraînant des algies sur des os qui se décalcifient, comme effectivement une véritable ostéoporose.

En conclusion, le traitement pratiqué me semble correct, mais peut-être insuffisant. Il faut fortifier effectivement les Os avec le 11V (dazhu) et le 39VB (xuanzhong), disperser l'énergie Xié au niveau du Rein avec le 23V, point assentiment. Le 36E (zusanli) serait aussi à utiliser en moxa car le Suwen l'indique "quand l'humidité a pénétré depuis longtemps dans les os". Les Moxas sur les points King (4è point Shu) des Méridiens principaux des membres inférieurs est un traitement tout à fait licite, car ce sont les points de débarquement du Xié. Si le méridien principal touché est retrouvé, il est même judicieux d'appliquer de plus la technique des Méridiens tendino-Musculaires (jingjin) avec moxa des points ahshi de la zone douloureuse. Enfin rien n'empêche non plus d'utiliser les points des Merveilleux vaisseaux pour chasser le Xié.

Réponse 2

L'algodystrophie du genou post-traumatique ou post-chirurgicale se présente en 2 phases bien distinctes : 

- une phase chaude

- une phase froide

(voir suite de la réponse en lisant le PDF)