L’acupuncture revisitée. Tome I

François Beyens

Oxford : éditions Trafford, 2006, 225 pages : ill. N&B, tableaux, photos ; 19 x 26,5 ; 27 €

ISBN : 1-4120-8216-1

 

 

 

 

François Beyens

Membre fondateur de l'Association Belge des Médecins Acupuncteurs (ABMA). Moniteur des cours pendant 10 ans. Enseignant principal pendant 16 ans.

Successivement Vice-président et Président de l’ABMA.

Membre fondateur et Secrétaire Général de l'International Council for Medical Acupuncture and Related Techniques (ICMART), une association qui regroupe plus de 80 associations d'acupuncture médicale, et représente plus de 35,000 médecins acupuncteurs.

 

 

François Beyens nous propose de revisiter l’acupuncture en une quinzaine de tomes. Voici le premier de la série consacré aux points et à ses méthodes de localisation. Il ne s’agit pas d’un Nième livre consacré entièrement à la numérotation et à la localisation des points, méridien par méridien ; non ! François Beyens essaye de nous donner, à travers son expérience d’une cinquantaine d’années, une définition du point que les traités localisent souvent au milieu d’un creux (xian zhe zhong). L’auteur retracera brièvement l’historique des points à travers les différents traités : NeijingZhenjiu jiayijingZhenjiu dacheng et autres livres plus récents comme « l’Acupuncture Chinoise » de Soulié de Morant. Ne cherchez pas dans ce livre des réponses scientifiques à la fois histologiques, anatomiques ou neurophysiologiques basées sur une méthodologie d’acupuncture expérimentale. Ce n’est pas le but de ce tome qui se veut avant tout pratique et didactique dans le cadre de la tradition médicale chinoise.

Vous découvrirez peut-être les 13 points « démons » (gui xue) mentionnés dans le « Qianjinfang» (les mille recettes de grand prix) rédigé en 652 par Sun Simiao. Et surtout vous apprendrez ou réapprendrez à travers une riche iconographie et de multiples anecdotes, comment repérer les points principaux en vous aidant des repères visibles, palpables ou des repères fixes ou mobiles.

François Beyens s’étendra aussi longuement sur la notion de l’unité variable chinoise le cun et sur ses différentes valeurs entre certains repères anatomiques, comme par exemple la valeur de 8 cun entre le bord inférieur du sternum et l’ombilic ou entre les deux mamelons.

En conclusion, gageons que ce petit livre sera riche en enseignement au jeune étudiant, mais aussi au praticien débutant chez qui la localisation des points pose problème.