Dictionnaire de Médecine Chinoise à l'usage des profanes curieux

VOUILLOZ Michel

Paris : Editions You-Feng, 2008.

-191 pages ; 14 x 21 ; bibliographie, Broché

ISBN: 978-2-84279-330-2 : 20€

 Le Dr Michel Vouilloz est enseignant à l'Association Genevoise des Médecins Acupuncteurs (AGMA), spécialiste en médecine interne et en santé publique et exerce à Martigny dans le Valay, en Suisse.

 

 

 

 Ce dictionnaire de médecine chinoise à l'usage des profanes curieux est en fait un petit glossaire qui essaie de sensibiliser le lecteur à cette médecine plurimillénaire. Il peut se lire d'une seule traite ou par utilisation de l'index alphabétique. Michel Vouilloz fait un judicieux mélange des données issues du corpus traditionnel chinois avec celles issues de la littérature médicale scientifique. Ainsi, au fil des pages, pourra-t-on découvrir ce que sont les classiques de la médecine chinoise,  le pinyin, les rouleaux de soie de Maiwangdui, Fuxi etc. On découvrira aussi comment l'imagerie cérébrale par IRM fonctionnelle (IRMf) ou émissions de positrons (PET), les essais contrôlés randomisés (ECR) ou les indications de l'acupuncture émis par les experts de l'OMS ont permis à la médecine scientifique occidentale de s'intéresser davantage à l'acupuncture.

Néanmoins, ce dictionnaire ne peut être un ouvrage exhaustif. S'abonner à la revue « Acupuncture & Moxibustion » peut aussi être d'un grand secours. Ainsi le chapitre « Incidents  et accidents » du livre fait l'objet d'une rubrique spécifique de la revue [[1]]. Au chapitre « mécanismes d'action des aiguilles », on aurait pu répondre aussi par mécanotransduction et transduction [[2]]. A l'entrée «  Langage et écriture », la revue a consacré un débat animé sur le fait de connaître ou pas le chinois [[3]]. Quoi qu'il en soit, ce dictionnaire est à recommander à tous ceux qui veulent s'initier ou bien répondre à des questions soulevées par des patients, tout en sachant  que l'évolution croissante de la recherche aussi bien sinologique que scientifique nécessite une formation médicale continue.

Références

[1]. Stéphan JM. Attention, c'est déjà arrivé !! Incidents et accidents attribués à l'acupuncture. Acupuncture abdominale et longues aiguilles : danger ! Acupuncture & Moxibustion. 2007;6(3):255-258.

[2]. Stéphan JM. Acupuncture, récepteurs transmembranaires à tyrosine-kinases, à cytokines et transduction. Acupuncture & Moxibustion. 2007;6(1):79-86.

[3]. Phan-Choffrut F. (Ni shuo bu shuo zhong wen ? ) [« Parles-tu chinois ? »]. Acupuncture & Moxibustion. 2004;3(4):233.