Atlas d’acupuncture

       FOCKS Claudia et collectif, traduit par Sylviane Burner

       Issy-les-Moulineaux : Elsevier  Masson. 2009.

      744 pages ; 24 x 29,7. Cartonné, fig. tableaux, illustrations, dessins, photos, index ; bibliographie, 115€

      ISBN: 978-2-8101-0093-4

 

 

      Voici enfin le Livre à mettre entre toutes les mains, la Bible de tout acupuncteur, qu’il soit novice ou confirmé, un atlas didactique et exhaustif !

     En introduction, cet ouvrage fait une brève présentation du système des méridiens principaux et secondaires et de la circulation du qi, puis des différentes méthodes de localisation des points en fonction de la mesure du cun et aussi des repères anatomiques. Puis les auteurs vont détailler chaque point d’acupuncture et guider le lecteur sur la façon de le localiser et de l’utiliser.

 Prenons par exemple l’E40 (fenlong). Les auteurs le nomment « grosse bosse » et le localisent au milieu de la ligne E35 et E41, à 8 cun du bord supérieur de la patella, à deux travers de doigt en dehors de la crête tibiale antérieure ou 1 travers de doigt en dehors de E38 (le travers de doigt étant mesuré avec le majeur). Ils décrivent une autre façon de le trouver, en le localisant à 8 cun par rapport au sommet de la malléole latérale et à un travers de doigt de E38.

 

Cette localisation est importante car selon les auteurs il y a de nombreuses variations. Ainsi Borsarello dans son traité d’acupuncture [[1]] dit : « point très difficile à repérer » et le situe à 7 cun au dessus de la partie la plus saillante de la malléole péronière et à 1 cm en avant du péroné. Cobos et Vas le localisent à 8 cun du bord antérieur de la malléole externe et à 1 cun latéralement par rapport au E38 [[2]]. Deadman  et Al-Khafaji, quant à eux, donnent la même définition de localisation que Focks [[3]]. Auteroche et coll. traduisent fenlong par le terme poétique de « plantureuse protubérance » et le situe à 8 cun en dessous de l’interligne tibio-fémoral ou à 8 cun au dessus du bord antérieur de la malléole externe, au même niveau du E38 et à 1 cun en dehors de lui, ce qui se rapproche de la localisation de  Focks mais avec une petite différence néanmoins. En effet, ils décrivent le point à 1 cun de E38 et non à un travers de majeur comme Focks [[4]]. Bref, il existe de minimes variations selon les auteurs et bien sûr, il serait aisé de se référer juste au livre de référence « le Pékin » que tout étudiant en acupuncture connaît parfaitement [[5]]. Pourtant cet atlas offre davantage en décrivant l’angle, la profondeur d'insertion, le type d'aiguille recommandé, les précautions requises chez la femme enceinte par exemple, la possibilité de pratiquer la moxibustion et aussi si le point est proche d’une structure anatomique à ne pas léser…

En conclusion, ce livre est à recommander à tous.

 

Références

[1]. Borsarello JF. Traité d'acupuncture. Paris: Masson; 2005.

[2]. Cobos R, Vas J. Manual de Acupuntura y Moxibustión (libro de Texto). Volumen 1. Beijing: ediciones Morning Glory Publishing; 2000.

[3].  Deadman P, Al-Khafaji M. Manuel d'acupuncture. Bruxelles: Satas; 2003.

[4]. Auteroche, Solinas, Mainville. E40-Fenglong : plantureuse protubérance. Méridiens. 1996 ;107:143-9.

[5]. Académie de Médecine Traditionnelle Chinoise (Pékin) : Précis d'acupuncture chinoise. Saint-Jean-de-Braye: Dangles; 1977.