Récemment, un courrier émanant de l’association pour la formation des médecins libéraux de la région Nord - Pas de Calais m’informait du programme des séminaires du second semestre de l’année 2003 agréés dans le cadre de la formation médicale continue.

A coté de la prévention et du dépistage du cancer du sein, des cancers colo-rectaux ou des cancers de la prostate, j’ai découvert avec intérêt et surprise qu’un week-end complet était consacré à l’acupuncture avec au programme : « algologie et techniques thérapeutiques acuponcturales de la douleur. Principales applications en pratique quotidienne ». Le séminaire était dirigé par un médecin expert de l’Association Belge des Médecins Acupuncteurs.

Ainsi donc les médecins généralistes commenceraient à s’intéresser à l’acupuncture !

Et pourtant, que de dénigrement n’entendons nous pas encore de la part de confrères qui considèrent que l’acupuncture est une croyance et qu’il faut, pareillement à une religion, avoir la Foi !

On le sait tous, l’acupuncture n’est pas reconnue comme une spécialité. De surcroît, l’Etat a joué en touche en créant en 1986 le Diplôme Inter Universitaire qui permet à certains médecins de se former, alors même que les notions élémentaires de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de l’Acupuncture ne sont pas abordées en faculté de médecine.

 

Quoiqu’il en soit, un vent de réforme souffle sur la région Nord Pas de Calais ! J’ose cependant espérer que cette prise de conscience de l’efficacité de l’Acupuncture n’est pas en rapport avec la proximité de la Belgique, toute proche. En effet depuis avril 1999, la fameuse loi Colla autoriserait tout acupuncteur à exercer sans être médecin  [1] . Et dans un avenir plus ou moins proche, selon les articles 52 à 66 du Traité de Rome qui autorisent une liberté de circulation et d’établissement au sein de l’Union Européenne, nos amis belges acupuncteurs pourront s’installer en toute quiétude, si la loi française les y autorise.

Non, j’espère plutôt que cette prise de conscience est davantage en rapport avec tous les travaux effectués de part le Monde, essais cliniques randomisés, médecine expérimentale, Evidence Based Medicine, etc… dont vous pouvez voir les références sur les bases de données d’Acudoc2 [2] .

Car il est toujours préférable de convaincre l’Opinion de l’efficacité de l’acupuncture par la Science que par la Chose Politique des associations, qui arrivent souvent par lobbying à faire fléchir les responsables politiques, sans pour autant les persuader !

 

« Quand une opinion est représentée par une association, elle est obligée de prendre une forme plus nette et plus précise… L’association réunit en faisceau  les efforts des esprits divergents, et les pousse avec vigueur vers un seul but clairement indiqué par elle… » (Alexis de Tocqueville) [3]

 

  

 1. Loi du 29 avril 1999 relative aux pratiques non conventionnelles dans les domaines de l'art médical, de l'art pharmaceutique, de la kinésithérapie, de l'art infirmier et des professions paramédicales

[2]http://www.acudoc2.org

[3]. Tocqueville A. : De l’association politique. In :  De la démocratie en Amérique. 2e édition Gallimard Folio Histoire. 2003. p288