Index de l'article

Insomnie, anxiété de début de grossesse

L'anxiété, l'angoisse de début de grossesse, et souvent l'appréhension, peuvent engendrer l'insomnie.. Selon les Textes (SuwenLingshou) l'insomnie, dysharmonie yin - yang, aura généralement pour mécanisme physiopathologique un déséquilibre dans les états de vide ou plénitude des différents méridiens.  Ainsi on pourra constater un état d'insomnie en présence d'une plénitude de Foie, Coeur, Maître du Coeur, Triple Réchauffeur, Estomac, Poumon, Vessie ou d'une insuffisance de yin de Coeur, Maître du Coeur, Rate-Pancréas, Rein, Foie. En cas de grossesse, l'insomnie résultera essentiellement du vide du qi de Coeur, puis Feu du Coeur. En fait, dans tous les cas d'insomnie, l'âme viscérale du Coeur, le shen ne reste pas dans son logis le Coeur. On veillera donc essentiellement à équilibrer le qi par action sur le shoushaoyin (méridien de Coeur). 5C (tongli), point luo de Coeur et surtout 7C (shenmen) sont les points les mieux adaptés dès qu'il y a de l'anxiété. Le shenmen (7C), point de dispersion, sera utilisé en tant que point yuan (source) et porte de l'âme viscérale shen.

Le neiguan (6MC) sera stimulé en tant que point clé du yinweimai, merveilleux vaisseau qui contrôle qualitativement le yin. Par ailleurs, le neiguan (6MC barrière interne), point luo du shoujueyin permet de faire croître le yin et de stabiliser le shen. 6MC et 7C sont d'ailleurs aussi utilisés dans les troubles du sommeil du nourrisson [[25]].

Enfin le point 15V (xinshu), point assentiment shu de Coeur et le point 23V (shenshu), point assentiment shu de Rein équilibrent le Grand Méridien shaoyin.

Le chapitre LI du Lingshu : « les points iu d'organes » : « Si vous appuyez du doigt sur ces points, la douleur siégeant à l'organe correspondant est immédiatement soulagée. Il ne faut jamais puncturer ces points, qu'il y ait plénitude ou vide, il faut faire uniquement des moxas.». Les points beishu ont une action dispersante. Il est aussi possible de les puncturer. En effet le chapitre X du Suwen : « Ce que commandent les cinq organes » : « Il y a douze points d'assentiment shu. Tous ces points correspondent à l'énergie de l'extérieur, et c'est à ces points que l'on trouvera l'énergie perverse du dehors, d'où on pourra la chasser avec des aiguilles d'acupuncture ». A ce titre les points beishu gèrent les rapports de l'organisme avec l'extérieur et permettent de traiter les états pathologiques de type plénitude [[26]]. Mais dans le cas de l'insomnie qui est provoquée ici par un excès de yang vers le yin, on évitera de moxer et on se contentera d'équilibrer le shaoyin par la simple pose des aiguilles.

Enfin, dans certains cas, le point 3C (shaohai) pourra être utilisé en particulier si le stress ou l'anxiété sont manifestement associés à l'insomnie.

De nombreuses études d'acupuncture expérimentale ont permis d'évaluer l'efficacité de 7C, 3C, 6MC sur le stress et montrer leur action sur l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien et le système limbique [[27]].