Index de l'article

Pendant la grossesse, une méta-analyse des différents traitements proposés objective l’intérêt de l’acupuncture dans les troubles psychologiques

Les différentes interventions non pharmacologiques étudiées durant la grossesse : thérapie comportementale cognitive (CBT), psychothérapie interpersonnelle (IPT), thérapie lumineuse (BLT), interventions axées sur le corps (BOT), compléments alimentaires et acupuncture. Cette méta-analyse révèle un effet de traitement modéré et robuste concernant les CBT, et dans une moindre mesure pour l’IPT. En alternative, on peut utiliser les interventions axées sur le corps et l’acupuncture. Par contre, aucune preuve d’efficacité pour la luminothérapie et les compléments alimentaires dans les troubles psychologiques chez la femme enceinte.

Pour les femmes souffrant de troubles psychologiques avant la grossesse, il n'y a pas d'algorithmes de traitements basés sur les preuves en raison de l'analyse complexe risque-bénéfice tant pour la mère que pour l'enfant à naître. Cette revue systématique de littérature et méta-analyse a pour but de fournir un aperçu complet des interventions pharmacologiques et non pharmacologiques pour traiter les troubles de l’humeur et les symptômes psychiatriques durant la grossesse. Les bases de données MedLine, PsycINFO et Embase ont été analysées selon le protocole PRISMA par deux examinateurs indépendants à la recherche des essais cliniques avec groupe témoin concernant le traitement des femmes atteintes de troubles psychologiques antépartum, c'est-à-dire des troubles dépressifs majeurs (TDM), angoisse, psychoses, troubles alimentaires, troubles de la personnalité. A été inventorié l'effet du traitement, à savoir la diminution des symptômes psychiatriques à la fin du traitement ou après l'accouchement. Vingt-neuf essais comparatifs randomisés (ECR) ont été réalisés impliquant 2779 patients. Vingt-huit ECR ont étudié les patients atteints de troubles dépressifs et un seul concernant les troubles anxieux. Aucun essai pharmacologique n'a été détecté. Analysé dans un modèle d'effet aléatoire, les interventions psycho-thérapeutiques étaient associées à la réduction des symptômes dépressifs. En cas de thérapie cognitivo-comportementale (CBT), la taille des effets thérapeutiques était moyenne (taille d’effet Hedges g=-0,61 ; IC à 95% : -0,73 à -0,49; 7 ECR) et l'effet global était significatif (Z=10,04 ; p <0,001) et sans hétérogénéité (I²=0%). Dans le cas de l'IPT, l'effet était également moyen (g=-0,67 ; IC à 95% : -1,27 à -0,07, 4 ECR), mais grande hétérogénéité (I² = 79%). Dans l'ensemble, l'effet de traitement de l'IPT était significatif (Z = 2,20 ; p=0,03). L'effet global du traitement des interventions lumineuses n'a pas été associé à une diminution des symptômes dépressifs (g=-0,59 ; IC à 95% : -1,25 à 0,06 ; I²=0% ;  Z=0,77 ; p=0,08) ; I² <1%). L'intervention axée sur le corps (BOT) a été associée à une amélioration moyenne, constante par rapport aux essais (g= -0,43 ; IC à 95% : -0,61 à -0,25) ; l'effet global du traitement était significatif (valeur Z = 4,62 ; p <0,001) et sans hétérogénéité significative I²=17%). Le traitement par les suppléments alimentaires n'a pas été associé à la diminution des symptômes dépressifs (g=-0,51 ; IC à 95% : -1,02 à -0,01; valeur Z = 1,92; p = 0,06) ; I²=20%). Enfin, les deux essais d'évaluation de l'acupuncture ont montré un effet de traitement global moyen significatif (g=-0,43 ; IC à 95% : - 0,80 à 0,07 ; valeur Z = 2,30; p=0,02). Cette méta-analyse a révélé un effet de traitement modéré et robuste concernant les thérapies comportementales cognitives (CBT), et dans une moindre mesure pour la psychothérapie interpersonnelle (IPT) pendant la grossesse. En alternative, on peut utiliser les interventions axées sur le corps et l'acupuncture. Par contre, aucune preuve d’efficacité pour la luminothérapie et les compléments alimentaires dans les troubles psychologiques chez la femme enceinte.

van Ravesteyn LM, Lambregtse-van den Berg MP, Hoogendijk WJ, Kamperman AM. Interventions to treat mental disorders during pregnancy : A systematic review and multiple treatment meta-analysis. PLoS One. 2017 Mar 30 ;12(3) :e0173397.