Index de l'article

Une étude pilote démontre l’efficacité de l’acupuncture dans l’insuffisance ovarienne prématurée


Concentrations plasmatiques du LH et FSH avant et après un traitement d'acupuncture. Ces niveaux ont été réduits de manière statistiquement significative après un traitement d'acupuncture suivi pendant 3 mois (** p<0,01).

 

Afin d’étudier l'effet de l'acupuncture sur les femmes présentant une insuffisance ovarienne prématurée (IOP), également dénommée ménopause précoce, une étude prospective a été réalisée chez 31 femmes atteintes d’IOP. Elles ont été toutes traitées par acupuncture au rythme d’une séance tous les deux jours, trois séances par semaine pendant trois mois.

Les points suivants ont été sélectionnés : 20VG, 24VG, 13VB, 3VC, 4VC, 23V, 32V, 25E, 28E, 29E, 36E, 6Rt, 3Rn et 3F. Les dosages hormonaux (taux sériques de FSH, d’œstradiol ovarien E2 et de LH), l’échelle d'auto-évaluation d'anxiété (échelle d'évaluation de l'adaptation sociale SAS) et le score de Kupperman (évaluation des onze symptômes de la ménopause) ont été évalués en début et en fin du traitement. Le cycle menstruel a été enregistré au cours d'un mois de suivi.

Les résultats ont montré, par rapport aux valeurs initiales, une diminution des taux sériques de FSH et LH, une augmentation du taux d’E2, une diminution des scores SAS et Kupperman, La menstruation est revenue pour quatre patientes après le traitement et pour deux autres patientes pendant la période du suivi. Aucun effet indésirable grave n'a été constaté chez l’ensemble des patientes. Les résultats de cette étude pilote indiquent que l'acupuncture peut faire baisser les taux sériques de FSH et de LH, augmenter le taux sérique d’œstradiol E2, soulager l'anxiété, réduire le stress, et améliorer les symptômes de la ménopause.

 

Chen Y, Fang Y, Yang J, Wang F, Wang Y, Yang L. Effect of acupuncture on premature ovarian failure: a pilot study. Evid Based Complement Alternat Med. 2014;2014:718675. doi: 10.1155/2014/718675. Epub 2014 Mar 10.