Index de l'article

Les points shu Assentiment du dos et mu Héraut de l’Estomac modulent la motilité gastrique via le complexe vagal dorsal et le nerf vague

L'expression c-fos au niveau du complexe vagal dorsal (DVC).  Photomicrographies des sections médullaires montrant l’immunoréactivité c-fos dans le DVC (NTS et DMV) dans le groupe de rats témoin (A) ; groupe de rats avec EA à RM12 (B), VE21 (C), et RM12 + VE21 (D). Les emplacements anatomiques des microphotographies sont indiqués à la partie supérieure du graphique (adaptation des atlas de Paxinos et Watson. Les neurones c-fos positifs sont présentés comme les colorations foncées dans les noyaux des cellules. Barres d'échelle: 200 μm. 4V : quatrième ventricule.

 

De nombreuses études ont été menées afin d’explorer le mécanisme neurophysiologique des points d’acupuncture shu Assentiments du dos et mu Hérauts. Celles-ci suggéraient une action de type segmentaire au niveau de la moelle épinière ; par contre le mécanisme d’action supra-spinal extra-segmentaire demeurait encore incertain. Les points mu Héraut de l’Estomac (RM12 zhongwan) et le point shu Assentiment du dos de l’Estomac (VE21 weishu) ont donc été sélectionnés afin de déterminer leurs actions sur la régulation de la motilité gastrique et leurs mécanismes neurologiques centraux.

Des études immunohistochimiques (exploration de l’expression C-fos au niveau des noyaux bulbaires), électrophysiologiques par lésion des noyaux bulbaires ou lésion du nerf vague ont permis d’objectiver ainsi que la régulation de la motilité gastrique se fait de manière synergique par les points shu et mu de l’Estomac. L’électroacupuncture (EA : alternance de la fréquence 20Hz et 100 Hz à une intensité de 2-2,5mA) sur les points d’acupuncture RM12 et VE21 stimule le complexe vagal dorsal (DVC) par augmentation de leur taux d’hormones gastro-intestinales (gastrine et motiline), de façon à réguler la motilité gastrique via le nerf pneumogastrique vague. Le DVC est composé du noyau moteur dorsal du nerf vague (DMV) et le noyau du tractus solitaire (NTS) qui contiennent respectivement des neurones fournissant l’innervation efférente vagale à la majeure partie de l’appareil digestif et les neurones qui reçoivent les afférences vagales des viscères. Par conséquent, le DVC est considéré comme un centre préganglionnaire parasympathique de régulation des fonctions gastro-intestinales. En somme, les auteurs ont montré le rôle important du DVC et du nerf vague dans la régulation de la motilité gastrique par EA sur les points shu et mu du Méridien de l’Estomac, démontrant ainsi le mécanisme supra-spinal.

Wang H, Shen GM, Liu WJ, Huang S, Zhang MT. The Neural Mechanism by Which the Dorsal Vagal Complex Mediates the Regulation of the Gastric Motility by Weishu (RN12) and Zhongwan (BL21) Stimulation. Evid Based Complement Alternat Med. 2013 ;2013:291764. doi : 10.1155/2013/291764. Epub 2013 May 30.