Index de l'article

La moxibustion au point 1Rn améliore l’efficacité des antihypertenseurs dans le traitement de l’hypertension essentielle

 

 

 

 

 

Représentation de la Déesse Artémis, déesse de la Chasse et une des déesses de la Lune. Artémis est une déesse « vierge », parthenos, la vierge qui s'occupe du feu. L’Artemisia vulgaris ou armoise vulgaire tire son nom d’Artémis. D’une autre plante issue de la grande famille des armoises (Artemisia), on pourra noter l’armoise annuelle (Artemisia annua - en chinois : qinghao (青蒿), plante annuelle originaire de Chine dont l’une des substances actives extraite de ses feuilles est l'artémisinine qui combat efficacement le paludisme.

 

 

 

 

 

Trois auteurs chinois ont réalisé une revue systématique pour évaluer l'efficacité de la stimulation du point 1Rn par moxa d’armoise (Artemisia vulgaris) combinée aux médicaments antihypertenseurs pour faire baisser la tension artérielle. La consultation de six bases (PubMed, Cochrane, Embase et trois bases chinoises) a permis de recenser 492 essais contrôlés randomisés (ECR) publiés depuis 1980 jusqu’au mois d’août 2013. Ces ECR ont évalué l'efficacité des interventions de type acupuncture, électroacupuncture ou moxibustion au point 1Rn dans le traitement de l’hypertension essentielle. Les sujets inclus dans ces ECR ont une pression systolique ≥ 140 mm Hg et/ou une pression diastolique ≥ 90 mm Hg, ou sont déjà traités par  médicaments antihypertenseurs. L’efficacité est définie comme une diminution de la TA systolique  supérieure à 30 mm Hg ou une diminution de la TA diastolique de plus de 10 mm Hg. Parmi les quatre ECR (tous menés en Chine et publiés en chinois) retenus dans cette méta-analyse, la moxibustion a été utilisée de façon directe dans deux ECR et de façon indirecte dans les deux autres.

Les résultats de l’analyse ont montré une efficacité supérieure de la moxibustion combinée aux antihypertenseurs (vs traitement par antihypertenseurs uniquement) sur la TA systolique, mais pas sur la TA diastolique.  Par ailleurs parmi ces quatre ECR, une étude a montré, après traitement par moxibustion au point 1Rn, une diminution du taux d'endothéline, d’angiotensine II et de l’activité rénine plasmatique (ARP), ainsi qu’une augmentation du taux d'oxyde nitrique, mais pas de manière significative (p>0,05), ceci étant probablement liée à la courte durée du traitement. La réalisation d'autres ECR de meilleure qualité méthodologique est nécessaire.

 

 Yang X, Xiong X, Yang G, Wang J. Effectiveness of Stimulation of Acupoint KI 1 by Artemisia vulgaris (Moxa) for the Treatment of Essential Hypertension: A Systematic Review of Randomized Controlled Trials. Evid Based Complement Alternat Med 2014.