Index de l'article

 L’effet de l’acupuncture s’observe par IRMf sur le cortex somatosensoriel et le système limbique

 

Les zones stimulées par l’acupuncture véritable versus acupuncture simulée à l’IRMf.

(A)    réponses du cerveau à l'acupuncture vraie : activation sensorimotrice et affective ; désactivation de l'amygdale et les régions du cerveau de DMN (réseau cérébral du mode par défaut : lobe temporal médial, cortex préfrontal médial, cortex cingulaire postérieur, précunéus et d’autres régions avoisinantes du cortex pariétal).

(B)    réponses du cerveau entre acupuncture véritable et acupuncture simulée : activation importante dans les zones somato-sensorielles, les régions limbiques, les régions de traitement visuel et le cervelet.

(C)    réponses du cerveau à acupuncture véritable et simulée versus repos : activation zones sensorimotrices et affectives du cerveau et désactivation de l'amygdale et des régions de DMN associés à l'acupuncture véritable tandis que l'acupuncture simulée produit une activation dans des régions somatosensorielles et les régions affectives, le cervelet et désactivation dans les régions limbiques.

(D)    réponses du cerveau entre acupuncture véritable et acupuncture simulée par analyse soustractive : activation plus importante dans les régions sensori-motrices, affectives et cognitives ; désactivation de l'amygdale, de l’hippocampe pour l’acupuncture véritable.

Amyg : amygdale ; Ce : cervelet ; DlPFC : cortex préfrontal dorsolatéral ; FG : gyrus fusiforme ; H : formation hippocampique ; IN : insula ; MCC : cortex cingulaire médian ; Nac: noyau accumbens ; paraHG : gyrus parahippocampal ; PCC : cortex cingulaire postérieur ; preCG : gyrus pré-central ; pré-SMA : aire motrice pré-supplémentaire ; SI : cortex somatosensoriel primaire ; SII : cortex somatosensoriel secondaire ; SgACC : cortex cingulaire antérieur subgenual ; SMG : gyrus supra-marginal; Th : thalamus ; vmPFC: cortex préfrontal ventromédian.

 

La réponse du cerveau aux stimuli d’acupuncture que l’on peut observer par Imagerie par Résonnance Magnétique fonctionnelle (IRMf) englobe un vaste réseau de régions cérébrales faisant intervenir non seulement le cortex somatosensoriel, mais aussi les régions liées à l’affectif et au traitement des informations cognitives comme le système limbique. Les auteurs ont analysé les effets de l’acupuncture sur le cerveau humain à partir de toutes les études utilisant l'IRMf. Sept-cent-soixante-dix-neuf articles ont été identifiés, cent-quarante-neuf répondaient aux critères d'inclusion et trente-quatre ont permis la réalisation de la méta-analyse. On a considéré les aspects suivants : 1) les différences entre acupuncture véritable et simulée, 2) les différences dues à diverses méthodes de manipulation de l'acupuncture, 3) les différences entre les patients malades et volontaires sains, 4) les différences entre les différents points d'acupuncture. Bien que les résultats soient hétérogènes, on objective d’un point de vue descriptif que la plupart des études suggèrent que l’acupuncture module l’activité dans des zones spécifiques du cerveau : cortex somatosensoriel, système limbique, ganglions de la base, tronc cérébrale et cervelet. Mais des travaux de méthodologie plus rigoureuse sont encore nécessaires pour améliorer la cohérence entre les différentes études.

Huang W, Pach D, Napadow V, Park K, Long X, Neumann J, Maeda Y, Nierhaus T, Liang F, Witt CM. Characterizing acupuncture stimuli using brain imaging with FMRI--a systematic review and meta-analysis of the literature. PLoS One. 2012;7(4):e32960. doi: 10.1371/journal.pone.0032960.