Index de l'article

 

Sevrage à la méthamphétamine : l'électroacupuncture améliore anxiété et état dépressif

 

Les points utilisés sur les membres et sur le thorax : points jiaji en L2, T1 et T5.

 

La méthamphétamine (MA) synthétisée à partir de précurseurs comme l’éphédrine ou la pseudoéphédrine (produits décongestionnants nasaux vendus en vente libre en pharmacie) produit des effets euphorisants et stimulants semblables à ceux des amphétamines. Mais ses effets sont deux à cinq fois plus intenses et durables. C’est une drogue de synthèse sympathicomimétique et psycho-stimulante extrêmement addictive.

Dans un centre de réadaptation pour toxicomanes de Shanghai, un essai comparatif randomisé en simple insu a été réalisé afin d’étudier l'effet de l'électroacupuncture (EA) dans l'amélioration des symptômes psychiatriques ainsi que l'anxiété et la dépression chez les personnes dépendantes à la MA en période de sevrage. Les soixante-huit participants ont été inclus de juin 2014 à février 2015. Ils ont été répartis de façon aléatoire en deux groupes : groupe traité par EA ou groupe traité par EA factice (sham-EA). Les participants ont reçu un traitement (EA ou sham-EA) de 20 minutes tous les lundis, mercredis et vendredis, sur une durée de quatre semaines. Les points utilisés ont été : points paravertébraux bilatéraux huatuojiaji (en T5 et L2), neiguan (6MC) et shenmen (7C), zusanli (36E) et sanyinjiao (6Rt). Les aiguilles ont été placées pendant 6 à 10 mm aux points 6MC et 7C, et pendant 10 à 15 mm pour les autres points. Après obtention du deqi, les points paravertébraux (T5, L2) ont été stimulés par EA (avec un appareil d’EA G6805-II, Shanghai Medical Electronic Instrument Factory, fréquence 2Hz, durée d’impulsion : 500µs courant de 10 à 30mA en onde continue). L'intensité a été ajustée afin d’éviter toute sensation d’inconfort.

Les échelles des symptômes positifs et négatifs (PANSS), d'anxiété de Hamilton (HAMA) et de dépression de Hamilton (HAMD) ont été utilisées pour évaluer avant et après traitement.

Après une à quatre semaines de traitement, les scores PANSS et les symptômes psychopathologiques généraux étaient significativement diminués par rapport au groupe témoin, de même le score des symptômes négatifs, mais à partir de deux semaines de traitement. Pour le score HAMA, les scores d'anxiété psychotique chez les patients traités pendant une à quatre semaines étaient significativement inférieurs au groupe témoin. En termes de score HAMD, il y avait une réduction significative des scores d'anxiété/somatisation et de perturbation du sommeil après les quatre semaines de traitement d’EA.

L’EA contribue à améliorer les symptômes psychiatriques ainsi que l'anxiété et la dépression en période de sevrage de MA et favorise la réadaptation des patients.

 

Zeng L, Tao Y, Hou W, Zong L, Yu L. Electro-acupuncture improves psychiatric symptoms, anxiety and depression in methamphetamine addicts during abstinence: A randomized controlled trial. Medicine (Baltimore). 2018;97(34):e11905.