Index de l'article

Inefficacité de l’acupuncture dans l’iléus postopératoire

 Figure 2. Iléus de l’intestin grèle.

Quatre-vingt-dix patients ont été recrutés dans le centre anticancéreux universitaire Fudan de Shanghai en Chine. Après chirurgie, les patients étaient randomisés en deux groupes : l’un bénéficiait d’acupuncture (une fois par jour durant six jours consécutifs, en débutant le premier jour postopératoire) tandis que le second groupe avait les soins habituels. L’iléus postopératoire prolongé est défini comme une incapacité d’avoir des gaz ou d’avoir une défécation 96 h après la chirurgie (figure 2). Les critères principaux d’évaluation étaient la durée avant d’avoir le premier gaz ; celle avant d’avoir la première exonération ; et une mesure électrogastroentérographique. Les critères secondaires étaient les mesures de la qualité de vie, comprenant la douleur, les nausées, l’insomnie, la sensation de distension abdominale et la sensation de bien-être. Aucune différence significative dans l’amélioration de l’iléus postopératoire au 4e jour (p =0,71) ou dans les mesures de qualité de vie n’a été objectivée entre les groupes. Pas de différence non plus dans la résolution de l’iléus au 5e jour (p = 0,69) ou au 6e jour (p=0,88). Aucun effet secondaire n’a été déploré lié à l’acupuncture. En conclusion, l’acupuncture n’empêche pas l’iléus post-opératoire et une fois installé, les symptômes ne sont pas davantage amendés.

Meng ZQ, Garcia MK, Chiang JS, Peng HT, Shi YQ, Fu J, Liu LM, Liao ZX, Zhang Y, Bei WY, Thornton B, Palmer JL, McQuade J, Cohen L. Electro-acupuncture to prevent prolonged postoperative ileus : a randomized clinical trial. World J Gastroenterol. 2010;16(1):104-11.